Achat immobilier : 5 signes qui doivent vous alerter

Christelle Privat 25 juin 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Votre cœur s’emballe à chaque fois que vous repensez à la visite de cette maison. Il n’y a pas de doute : vous avez eu le coup de foudre immobilier ! Mais avez-vous été attentif aux détails importants ? Vous savez, ces signes d’alerte qui doivent vous faire revenir à la raison et vous empêcher de commettre l’irréparable. En voilà cinq !

Image
Achat immobilier : ces 5 signes qui doivent vous alerter
Coup de foudre (immobilier) ou pas, certains points méritent que vous vous y attardiez.
Sommaire

L’environnement pose question

Ça y est. Vous avez trouvé la perle rare. Le bien qui correspond à tous vos critères. À un détail près : la ligne de chemin de fer, qui passe non loin de votre nouvelle adresse. Mais le propriétaire vendeur vous l’a assuré : « Il n’y a pas vraiment de nuisances sonores lors du passage des trains. » Même s’il est de bonne foi, n’hésitez pas à vérifier par vous-même, car un homme averti en vaut deux. De plus, la tolérance au bruit n’est pas la même pour tous. Certains dorment sereinement avec le son de la télé à fond, lorsque d’autres sont vite excédés à cause du tic-tac de l’horloge.

Pour être sûr que le nouvel environnement vous correspond : visitez le logement plusieurs fois. Mais à des horaires différents, car un quartier ne vit pas de la même façon à toute heure de la journée. C’est typiquement le cas si vous souhaitez acheter dans un quartier très animé. Les rues s’éveillent en début de soirée, alors qu’en journée règne le calme… Avant la tempête.

La présence d’une route nationale, un aéroport, des projets de construction ambitieux, doivent retenir votre attention au moins autant que les qualités intrinsèques du logement. Ce qui semble être un détail aujourd’hui peut, à la longue, avoir un impact négatif sur votre qualité de vie et devenir un vrai cauchemar. Avant d’acquérir un bien immobilier soyez donc vigilant à l’environnement, au voisinage immédiat, et à la fréquentation du quartier.

La visite du logement est incomplète

Lors de la visite du logement, le propriétaire ne vous fait pas visiter toutes les pièces. La cave et une chambre à l’étage, par exemple, restent closes pour cause de travaux. On ne le dira jamais assez : quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup !

Le fait que votre interlocuteur veuille garder certaines pièces secrètes peut cacher des défauts d’isolation, des problèmes d’humidité ou des malfaçons qui pourraient justifier une renégociation du prix de vente de la maison. Comme vous ne faites pas l’acquisition d’une pochette surprise, insistez pour visiter le logement dans son entièreté. Dans le cas contraire, passez à la visite suivante, ça vous évitera sans doute quelques déconvenues.

L’orientation du bien n’est pas optimisée

Votre nouvelle acquisition a-t-elle un potentiel bioclimatique ? Peut-elle tirer parti du rayonnement solaire ? Des questions essentielles qui méritent votre attention, si vous sentez que l’exposition du logement n’a pas été correctement optimisée.

Si l’appartement convoité est sombre, froid et humide en plein mois de juin, c’est sans doute parce que la lumière du soleil n’arrive pas à l’atteindre. Un appartement au rez-de-chaussée encastré dans un ensemble d’immeubles de plusieurs lots peut souffrir d’un manque d’exposition au soleil. Pour vous, c’est l’assurance de voir votre confort thermique sacrifié, ainsi que vos économies dans des factures de chauffage trop élevées.

Le saviez-vous ?

Certains partisans de la sobriété énergétique ont pris le pari de passer l’hiver sans chauffage. Un challenge rendu possible grâce aux qualités d’isolation du logement et à son exposition solaire optimisée.

Le DPE est aux abonnés absents

Sur l’annonce du bien immobilier qui vous fait de l’œil, ne figure pas le DPE (diagnostic de performance énergétique). Si vous avez relancé le vendeur à plusieurs reprises pour qu’il vous l’envoie et que vous ne voyez rien venir, il y a peut-être anguille sous roche.

Le vendeur a en effet l’obligation de faire paraître sur l’annonce de vente immobilière l’étiquette énergie du bien mentionné. De même, il doit transmettre le DDT (dossier de diagnostic technique) dans le contrat d’avant-vente, ou au plus tard, lors de l’acte définitif de vente. Dans le cas contraire, il s’expose à des sanctions pénales et/ou financières. N’hésitez pas à faire valoir vos droits !

Le DPE vous donne de bonnes indications sur les caractéristiques du logement (équipements de chauffage, ventilation, eau chaude, etc.). Quant au DDT, il vous renseigne sur les installations électriques du logement, le risque d’exposition au plomb, la présence d’amiante, de termites, etc. En somme, des informations capitales dont vous devez avoir connaissance.

Enfin, si vous achetez une passoire thermique (étiquette F ou G), le vendeur doit désormais joindre au DDT un audit énergétique. C’est obligatoire pour tous les logements passoires thermiques en mono-propriété, depuis le 1er avril 2023. Ce document exhaustif vous renseigne sur le besoin de rénovation du logement et vous propose divers scénarios de rénovation chiffrés.

Découvrez le prix au mètre carré dans votre zone

Les fondations sont défectueuses

La présence de moisissures, de fissures sur les murs avec une forte odeur d’humidité peut être le signe d’une infiltration d’eau ou d’un dégât des eaux. Ce sont des éléments qu’il ne faut pas prendre à la légère pour votre achat immobilier. La facture des travaux peut vite grimper lorsqu’on parle de fondations. Les vices cachés peuvent également concerner la toiture, principale barrière contre les intempéries. Si vous constatez des fuites ou des problèmes d’étanchéité, visitez le bien une deuxième fois, mais accompagné d’un artisan qualifié. La contre-visite vous permettra de vous forger un avis objectif, en toute connaissance de cause.

L’achat immobilier en copropriété attend la même vigilance au niveau des fondations. Couverture ou façade de bâtiment, vous vous exposez à de lourds travaux d’entretien en cas de fissures structurelles. Demandez conseil à un pro pour évaluer la situation et chiffrer les éventuelles réparations.

L’achat immobilier est un moment important dans une vie, et il s’agit de tout mettre en œuvre pour ne pas se tromper. Le projet doit être préparé en amont, surtout lorsqu’on achète à deux. Ces conseils supplémentaires seront utiles afin de ne pas ignorer les signes qui doivent vous alerter au moment de prendre votre décision finale.  

Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Un couple renégocie son assurance emprunteur
Acheter
Vous pouvez économiser quelques milliers d’euros en renégociant votre assurance emprunteur ! Et depuis la loi Lemoine, les assureurs alternatifs se sont multipliés sur le marché, avec des offres...
Image
Pouvez-vous prétendre au nouveau prêt à taux zéro ?
Acheter
Face à la crise du logement et pour permettre aux primo-accédants des classes moyennes et populaires de devenir propriétaires, le Prêt à Taux Zéro - PTZ - a été remodelé. Ce dispositif, dont le taux d...