Comment louer une chambre à un étudiant ?

Emmanuelle Lopez
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Vous avez une chambre inoccupée chez vous ? Pourquoi ne pas la louer à un étudiant ? Peu de risques et pas mal d'avantages, notamment fiscaux, c’est un bon plan ! 

Image
Tout savoir pour louer une chambre à un étudiant
Une chambre étudiante doit être meublée et mesurer au moins 9m2...
Sommaire

Pourquoi louer une chambre vacante à un étudiant ?

Il y a d’un côté des étudiants qui peinent à se loger durant leurs études. Les locations longue durée se font rares. Les jeunes ne souhaitent pas forcément s’installer plus d’un an et leurs revenus sont souvent minimes, pour ne pas dire inexistants. Rien de très rassurant pour un bailleur.

De l’autre, il y a des propriétaires qui se retrouvent avec une pièce : la chambre d’amis, le bureau ou la chambre du fiston parti faire sa vie, inutilisée.

Et si les uns et les autres se retrouvaient autour d’un contrat de location ? Les premiers vivraient leurs "années fac" plus sereinement - et au chaud. Les seconds profiteraient d’une nouvelle présence, tout en mettant un peu de beurre dans les épinards. 

Pouvez-vous louer votre chambre à un étudiant ?

La loi encadre les locations et classe celle-ci parmi les meublées. Afin qu'aucun jeune ne se retrouve à vivre, comme Harry Potter, sous un escalier, elle impose certaines règles. Que cette pièce fasse au moins 9 m2, loi Carrez. Qu'elle ait une hauteur sous plafond de 2m2 et dispose d’une fenêtre. Elle se doit d'être correctement équipée et sûre. Enfin, il est impératif que le jeune accède à la salle de bains, aux sanitaires, aux parties communes et qu'il puisse cuisiner.

Les avantages à louer une chambre à un étudiant

Si les étudiants n’ont pas de revenus importants, ils disposent, en revanche, de solides garanties promettant le paiement des loyers. Le plus souvent ce sont leurs parents qui se portent garants. Mais leur statut d’étudiant leur permet de bénéficier de différentes aides financières d’État, comme l'APL ou ALS de la CAF, la bourse d’État, le Visale ou le Loca-pass d'Action Logement.

Quel contrat pour louer une chambre à un étudiant ?

Il existe trois types de contrats : La location meublée avec un bail "étudiant". L’engagement est de neuf mois, sans reconduction tacite. Le bail mobilité, pour des locations de courte durée comprises entre un et dix mois. Ce contrat s’adresse à un large public : étudiant, salarié en formation, en mission. Il ne peut être reconduit, à moins que la durée initialement prévue ne soit inférieure à dix mois. Et dans ce cas, il faut un avenant.  Et enfin, le contrat de cohabitation intergénérationnelle. Lui est réservé aux bailleurs de plus de 60 ans

Le bail, quel qu'il soit, doit être conforme aux lois Alur et Élan, toujours au nom de l’étudiant, même lorsque les parents paient le loyer.

Bon à savoir

Le bail "étudiant" peut être renouvelé à l’issue des neuf mois pour neuf mois supplémentaires, si vous et l'étudiant le voulez. Mais si le jeune désire résider chez vous tout au long de son cursus, passez sur une location meublée classique. 

Comment déclarer cette location ?

Comme pour une location meublée standard, déclarez les revenus perçus dans la case attribuée aux BIC - bénéfices industriels et commerciaux. 

Si le montant de la recette annuelle des loyers reçus n’excède pas les 23 000 €/an et qu’elle constitue moins de 50 % des revenus du foyer fiscal, vous êtes considéré comme loueur meublé non professionnel, LMNP

La plupart du temps, les propriétaires bailleurs non pro répondent au régime micro-BIC. Et là, good news ! Le micro-BIC permet un abattement forfaitaire de 50% sur les revenus des loyers. Voilà qui diminue sérieusement le niveau d’imposition.

Estimez le loyer de votre bien
Cet article vous a été utile ?
0
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
couple en train de regarder des papiers dans leur cuisine
Louer
Louer son appartement n’est pas une mince affaire. Entre la peur de le voir détérioré, celle de ne pas recevoir ses loyers, les obligations administratives, les contraintes propres au logement … Vous...
Image
deux jeunes femmes qui viennent d'emménager
Louer
Quand on met un logement en location, il y a tout un tas de choses auxquelles il faut penser. La caution en fait partie, ou l’acte de cautionnement comme on dit dans le milieu. Mais pourquoi préférer...
Image
Depuis février 2024 les banques examinent à nouveau des demandes de prêt refusées, dans le cadre du dispositif seconde chance
Louer
La vie avec chouchou est derrière vous. Il est temps d'aller de l'avant, mais si vous pouviez conserver ce qui fut le cocon familial, ce serait tout de même plus simple. Le pouvez-vous ? Tout dépend...