Comment rédiger une annonce immobilière ?

Quentin Gres 23 fév 2024
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Lorsqu’il recherche activement un logement, un acheteur consulte quotidiennement de nombreuses plateformes de diffusion. Il est sur les réseaux un temps et sur un site spécialisé ensuite. En quelques minutes, il parcourt des dizaines d’annonces immobilières. Alors comment faire pour que la vôtre fasse la différence ?

Image
Comment rédiger une annonce immobilière
Privilégiez les phrases courtes et soignez votre orthographe.
Sommaire

Afin que votre annonce immobilière se démarque, mettez-vous dans la peau d’un pro et accordez une importance cruciale à la rédaction ce celle-ci. N’oubliez pas qu’elle joue le rôle de vitrine commerciale ou de façade. En procédant ainsi, vous maximiserez les chances de vente de votre appartement ou de votre maison.

Soignez la rédaction de votre annonce immobilière

Spoil d’entrée de jeu : l’annonce immobilière déclenche le premier contact avec les visiteurs et les acheteurs potentiels. Ne la négligez donc pas.

Vous aimeriez que la vôtre soit la plus vue et sorte du lot ? Pour qu’elle génère vite des contacts, intéressez-vous à sa qualité. Veillez à ce qu’elle soit précise et soignée, et mette en avant les points forts du bien à vendre. Décrivez aussi l’environnement du logement. 

Presque tous les acquéreurs passent par Internet de nos jours. À moins que vous ne sortiez d’une grotte, vous savez sûrement utiliser un smartphone et naviguer sur le Web. Soyez présent sur les réseaux sociaux et les principales plateformes d’annonces immobilières. Vous pouvez aussi demander à des proches de vous aider. Voici les caractéristiques d’une annonce efficace :

  • Vous fait apparaitre dans les alertes.
  • S’affiche dans les recherches des internautes : comme par magie, elle leur donne envie de consulter la fiche descriptive du bien.
  • Incite les intéressés à vous contacter (pour vous poser des questions ou programmer des visites). On part du principe que vous avez un téléphone mobile ou un ordinateur. Sait-on jamais !

Écrivez un texte précis et clair

Nous n’irons pas par quatre chemins : le texte de description de l’habitation est la base d’une bonne annonce. Grâce à lui, les potentiels acheteurs prennent connaissance des renseignements importants à propos de la propriété.

Une annonce bien écrite facilite et accélère le processus de vente du logement. La maîtrise de l’art de sa conception est indispensable pour susciter l’intérêt des visiteurs. Bon, on espère que vous vous souvenez des leçons de l’école primaire. En tout cas, nous vous les répétons avec joie. Rédigez des phrases courtes, concises et précises. Évitez les abréviations, les fautes d’orthographe et les erreurs grammaticales (rien de pire pour décourager). Pour que les intéressés sachent rapidement si le logement pourrait leur convenir, commencez par les informations pertinentes. Soyez créatif et allez droit au but.

Incluez des informations essentielles

Certains renseignements doivent obligatoirement être inscrits dans le texte descriptif. En effet, ils font partie des éléments surveillés en priorité par les acheteurs. Essayez de vous mettre à la place de ces derniers. Qu’auriez-vous voulu savoir si vous recherchiez un bien immobilier ? Ainsi, vous ciblerez plus facilement les informations à ajouter. Les critères suivants sont à inclure (on vous prévient déjà, la liste est très longue) :

  • Type de bien (maison, appartement ...).
  • Année de construction : espérons que votre logement ne date pas de la préhistoire.
  • Surfaces extérieure et intérieure (précisez celles des pièces principales). Inutile de mentir car le potentiel acquéreur viendra avec une équipe de professionnels.
  • Nombre de pièces et de rangements : c’est toujours pratique pour une personne souhaitant fonder une famille.
  • Dimensions du logement.
  • Matériaux utilisés pour la construction et installations.
  • Localisation (ou emplacement).
  • Exclusions et inclusions à la transaction : idéal pour éviter les mauvaises surprises.
  • Type de chauffage.
  • Surface du terrain.
  • Travaux effectués (isolation de la toiture, des murs par l’extérieur, des combles ...). Ils ont un impact sur le prix. De quoi gagner des euros supplémentaires et remplir votre porte-monnaie.
  • Montants de la taxe foncière et des charges.
  • Présence d’une place de parking, d’un garage, d’un ascenseur, d’une piscine ... Vous vous doutez bien qu’ils font grimper le prix en flèche.
  • Mentions des diagnostics immobiliers réalisés (le DPE, par exemple). Essayer de vendre un logement sans avoir réalisé des diagnostics, ce serait comme envoyer un être humain sur Mars. Autant vous dire que c’est impossible. Obligation légale quand tu nous tiens.
  • Prix de vente.
  • Ambiance régnant dans le secteur et les environs. Faites preuve d’honnêteté. Si le quartier est bruyant, spécifiez-le. De toutes les façons, l’intéressé s’en rendra forcément compte lors des visites
  • Proximité des commodités (services, commerces ...).
  • Disponibilité des transports en commun.
  • Absence de vis-à-vis ?

Si le logement se trouve dans un immeuble en copropriété, indiquez-le. Précisez aussi le numéro de l’étage.

Ajoutez des photos de qualité professionnelle

On vous le rappelle : une photographie vaut mille mots. Il faut qu’elle soit de qualité, évidemment ! Avec une luminosité parfaite, un bon angle et un cadre optimal, les clichés de la propriété sont les vedettes de l’annonce. Ils présentent la particularité de capter immédiatement l’attention.

Ne postez pas des images floues ou avec un piètre éclairage car elles ne mettent pas en valeur l’habitation. Rassurez-nous, vous possédez quand même un smartphone récent ? Non ? Achetez-en un ou demandez à un ami qu'il vous prête le sien. Photographiez dans la journée de préférence (attendez que la lumière naturelle soit à son apogée). Si vous êtes une personne un peu désordonnée, assurez-vous d'effectuer un brin de rangement avant de prendre les photos. Nettoyez de fond en comble et désencombrez les espaces de vie au préalable.

Prenez des photos de chaque pièce, sous différents angles. Pour maximiser la probabilité de créer un coup de cœur, appliquez quelques techniques du home staging. Vous savez au moins de quoi il s’agit ?

Proposez des visites virtuelles

Pour amener l’annonce immobilière à un niveau supérieur, il n’y a rien de mieux que les visites virtuelles. Elles sont dynamiques et offrent un gain de temps considérable. Vous choisirez entre la réalité virtuelle, la réalité augmentée, la modélisation 3D, le défilement d’images ... Familiarisez-vous avec les nouvelles technologies en amont.

Fixez un prix de vente juste

Au moment de la création d’une annonce immobilière, le prix de vente est un critère majeur à considérer. S’il est faible, vous perdriez une partie des profits (ce que nous ne vous souhaitons pas). Dans le cas contraire, il découragerait plusieurs intéressés.

Pour estimer le prix de vente idéal, rapprochez-vous d’un agent immobilier. Le professionnel dispose notamment d’une expertise dans le domaine. Et on vous le dit en toute franchise : il est incontournable dans une transaction immobilière.

La loi Alur a été adoptée le 1er avril 2017, dans un objectif de transparence aux consommateurs. Le prix de vente indique désormais la part des honoraires du spécialiste de l’immobilier. La mention « FAI », « HAI » ou « Prix net vendeur » est obligatoire. FAI = Frais d’agence inclus. HAI = Honoraires d’agence inclus.

Choisissez bien où publier l’annonce immobilière

Après avoir rédigé le texte, pris des photos et fixé le prix de vente, où publier l’annonce est la prochaine étape.

Tout d’abord, sélectionnez le support sur lequel l’affiche doit apparaitre. Même si les sites internet sont très utilisés actuellement, n’abandonnez pas les méthodes classiques (les journaux, par exemple). Et pourquoi ne publieriez-vous pas l’annonce sur la vitrine d’une agence immobilière ? De cette façon, vous bénéficierez d’une meilleure visibilité.

Promouvez l’annonce

Ne croyez surtout pas qu’un acheteur se manifestera rapidement après la publication de votre annonce. Vous pensiez que la vie était aussi simple ? Vous devrez fournir des efforts et vous armer de patience.

Les réseaux sociaux sont une excellente solution pour augmenter la visibilité de l’annonce. Cette dernière sera vue et partagée par un grand nombre de personnes. Un spécialiste pourrait aussi se charger de la promotion à votre place.

Pourquoi solliciter les services d’une agence immobilière ?

Impossible d’échapper à la question fatidique lors de la rédaction d’une annonce immobilière : l’intervention d’un professionnel est-elle nécessaire ? Comme d’autres personnes, vous êtes sûrement tenté de tout effectuer vous-même. Bref, avouez que vous voulez éviter le paiement d’une commission. Et pourtant, les services offerts méritent que vous vous y attardiez.

L’agent immobilier est le mieux placé pour rédiger une annonce qui fait mouche. Il propose des garanties et un accompagnement tout au long de la procédure. Son expertise et ses connaissances facilitent les démarches face à des acquéreurs parfois déroutants. On devine clairement les questions qui trottent dans votre tête à ce niveau. À quoi cela vous sert concrètement ? Comment est-ce que ça fonctionne ? Et surtout, combien vous dépenserez ? Vendre seul ou avec un agent immobilier, voici toutes les réponses à vos questions.

Estimez gratuitement votre bien en 2 min
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Un couple discute avec un agent immobilier
Vendre
Pour vendre votre bien dans les meilleurs délais, vous avez fait appel à une agence. Sage décision ! Ce professionnel vous offrira un accompagnement d’exception tout au long du processus de vente...