Comment améliorer son DPE en appartement ?

Quentin Gres 05 aoû 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

On le sait : avoir un bon diagnostic de performance énergétique est désormais la condition sine qua non pour vendre ou louer son bien. Mais augmenter le score DPE de son bien immobilier vous apparaît comme le Graal inatteignable ? On vous donne tous nos meilleurs conseils pour vous aider à braver le dragon !

Image
Améliorer le DPE de son appartement
Le DPE de votre appart' vous fait cauchemarder ? On arrive à la rescousse !
Sommaire

Pourquoi améliorer le diagnostic de performance énergétique ?

C’est vrai ça : à quoi bon s’embêter à augmenter son score de DPE ? La réponse tient en deux mots : passoire thermique. 

Avec la réforme de 2021 instaurée par le ministère de la Transition Écologique, il n’est plus (ou ne sera plus) possible de louer un logement : 

  • consommant plus de 450 kWh/m2/an d’énergie finale, depuis le 1er janvier 2023 (les fameuses « passoires thermiques » ;
  • classé G à partir de 2025 ;
  • classé E à partir de 2028 ;
  • classé E à partir de 2034.

Concernant la vente, la législation n’interdit rien, mais une mauvaise note du DPE refroidira forcément les potentiels acquéreurs… En principe, personne ne souhaite attendre 100 ans pour vendre son bien, pas même la Belle au Bois Dormant !

Dans ce contexte, et en vue de diminuer l’impact écologique de son logement, il est vivement recommandé de procéder à un diagnostic de performance énergétique. Si le DPE se révèle insuffisant, des travaux de rénovation énergétique seront alors à envisager. No pain, no gain. 

Comment est noté le DPE ?

Le fameux DPE n’est pas né de la dernière pluie. Il a été mis en place en 2006 et réformé deux fois : en 2013, puis en 2021. L’ancien DPE, avant la réforme de 2021, contenait deux étiquettes : 

  • l’étiquette énergie ;
  • et l’étiquette climat.

Désormais, le DPE ne contient qu’une seule étiquette nommée « étiquette énergie ». Elle synthétise à elle seule le score correspondant à la consommation énergétique annuelle du logement, mais aussi à ses émissions de gaz à effet de serre.

Le diagnostiqueur appose une note sous forme de lettre allant de A à G. Et comme on est sympa, on vous a fait un joli tableau pour rendre tout ça plus fun (et plus pratique, aussi).

Score

Consommation énergétique

en kWh/m2/an

Rejet de gaz à effet de serre en kg équivalent CO2/m2/an

A

Jusqu’à 70

Jusqu’à 6

B

Entre 70 et 110

Entre 6 et 11

C

Entre 110 et 180

Entre 11 et 30

D

Entre 180 et 250

Entre 30 et 50

E

Entre 250 et 330

Entre 50 et 70

F

Entre 330 et 420

Entre 70 et 100

G

Plus de 420

Plus de 100

Que comprend le DPE exactement ?

Depuis la dernière réforme, le DPE comprend : 

  • un descriptif détaillé du logement, ainsi que de ses équipements ;
  • les étiquettes climat et énergie ;
  • le montant moyen (estimation) des factures énergétiques ;
  • des informations sur la qualité de la ventilation et le confort d’été ;
  • des conseils pour réaliser des économies d’énergie et limiter les émissions ;
  • des recommandations quant aux travaux de rénovation à prévoir en fonction du diagnostic réalisé et une estimation de leur coût.

Ce diagnostic n’est pas là que pour embêter les propriétaires : c’est un précieux document pour les futurs locataires ou acheteurs. Une mine d’informations pour avoir une vision complète et détaillée de l’état de l’habitation. Et aussi anticiper sa conso, of course.

Combien coûte le DPE ?

Le DPE doit être effectué par un diagnostiqueur certifié qui pourra estimer précisément la quantité d’énergie nécessaire au logement, ainsi que les émissions de gaz à effet de serre en fonction : 

  • de ses caractéristiques (qualité de l’isolation, type de bâtiment, de fenêtres et de porte, etc.) ;
  • mais aussi des équipements (système de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire, etc.).

Vous voulez des chiffres ? Selon Engie, le tarif d’un DPE oscille entre 100 et 250 €. Le prix varie en fonction : 

  • de la surface du logement (le diagnostic est plus ou moins long selon la superficie) ;
  • de sa localisation ;
  • de son système de chauffage ;
  • mais aussi du professionnel.

Comment améliorer la performance énergétique de son appartement ?

Voilà, on y vient à la fameuse question tant attendue !

Maintenant que nous avons vu dans le détail ce qu’est un DPE et à quoi il sert, voyons quels sont les travaux pouvant être réalisés en vue d’améliorer son DPE d’appartement.

L’isolation thermique

Si le diagnostic de performance énergétique de votre appartement est insuffisant (score E ou F ou G), il est fortement conseillé de procéder à une amélioration de l’isolation thermique. Cela passe par l’isolation du toit, des murs (par l’intérieur ou par l’extérieur), les fenêtres ou encore les portes. 

Don’t panic ! Sur le DPE, vous trouverez toutes les recommandations de votre diagnostiqueur, avec une indication quant au coût et à l’échelle de priorité des travaux. 

La production d’eau chaude et le chauffage

La consommation d’énergie d’un foyer est en majeure partie liée au mode de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire. Songer à changer son système pour passer à une pompe à chaleur ou un chauffe-eau thermodynamique peut réellement faire la différence sur votre facture d’électricité, mais aussi sur votre impact environnemental. Opter pour ces systèmes fera automatiquement remonter le score de votre DPE. Mais, les priorités étant ce qu’elles sont, il est fortement conseiller de commencer par les travaux d’isolation avant de changer le mode de chauffage ou de production d’ECS. La raison ? Une pompe à chaleur, par exemple, sera beaucoup moins efficace et rentable dans un logement mal isolé. Vous ne pourrez pas dire qu’on ne vous a pas prévenu !

L’éclairage

On pense souvent qu’il a un impact négligeable, mais l’éclairage est pourtant une source de consommation à ne pas sous-estimer. Pourquoi ne pas remplacer vos ampoules par des LED ? L’impact sera moins important qu’avec des travaux de rénovation énergétique, mais vous pourrez tout de même gagner quelques kWh et optimiser la note de votre DPE.

Estimez gratuitement votre bien en 2 min

Comment améliorer le DPE de son appartement : cas particuliers

Dans certains cas bien particuliers, il n’est pas possible de prévoir de gros changements de rénovation. Soit parce que vous n’en avez pas les moyens, soit parce que votre appartement fait partie d’une copropriété. Il est cependant possible d’agir et d’améliorer le DPE de votre appartement malgré tout. Voici nos quelques petites astuces rien que pour vous !

Comment améliorer le DPE avec un chauffage électrique ?

Vous avez un système de chauffage électrique dans votre appartement et vous n’avez pas les moyens financiers ou techniques d’investir dans un mode de chauffage plus écologique ? Rassurez-vous, ce n’est pas la fin du monde ! Il est tout à fait possible d’optimiser la note de votre DPE en restant avec un fonctionnement électrique.

Aujourd’hui, il existe des radiateurs électriques à inertie, autrement appelés « radiateurs à chaleur douce ». Ils sont bien moins énergivores que les convecteurs, et apportent un confort nettement supérieur. Leur atout majeur est qu’ils continuent de chauffer la pièce, même une fois éteints ! 

Vous êtes un bon élève ? Sachez que dans l’objectif de réduire encore plus la consommation énergétique (et donc le DPE), vous pouvez opter pour des modèles intelligents, voire connectés. 

Les radiateurs intelligents vont par exemple être capables de détecter une fenêtre ouverte ou fermée, de façon à se mettre en veille si besoin. 

Les radiateurs connectés vous permettent de les piloter à distance, depuis votre smartphone ou tablette. C’est l’idéal quand on a oublié d’éteindre le chauffage avant de partir ! TMTC.

Comment améliorer le DPE d’un appartement en copropriété ?

Avec un appartement en copropriété, c’est fichu d’avance ? Pas forcément. 

On est d’accord, dans ces cas-là, certains travaux nécessitent l’accord de la copropriété. C’est le cas si lesdits travaux touchent aux parties communes ou à l’aspect extérieur de l’immeuble. Mais vous pouvez toujours demander un vote en assemblée pour effectuer l’isolation thermique par l’extérieur de votre logement, par exemple.

Et puis sachez qu’il est aussi possible de réaliser des travaux individuels sans l’accord de la copropriété ! C’est le cas de : 

  • l’isolation intérieure ;
  • le changement du chauffage individuel (dans le cas où il n’est pas collectif, bien sûr) ;
  • l’amélioration de la ventilation par l’installation d’une VMC double-flux, par exemple.

Voilà ! Maintenant qu'on vous a donné tous nos conseils pour améliorer le DPE de votre appartement, c'est à vous de passer à l'action !

Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
Image
diagnostic DPE meilleurs agents
Rénovation énergétique
Quels éléments sont pris en compte pour calculer la note énergétique de votre logement ? Quel est le...
A la une !
Image
Le DPE est remis en cause par le gouvernement
Rénovation énergétique
Une nouvelle révision du DPE devrait intervenir courant février. C’est en tout cas ce qu’a annoncé le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu, le 31 janvier dernier. Plus tôt, une étude...
Image
Passoires thermiques : le point sur le calendrier
Rénovation énergétique
En 2025, les passoires thermiques classées G seront interdites à la location, à moins d’être rénovées. Et le calendrier ne bougera pas d’un iota ! Pourtant, face à la conjoncture économique inédite...