Rénovation énergétique efficace : mode d'emploi

Emmanuelle Lopez 10 oct 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

La rénovation énergétique résonne un peu partout comme une injonction. Alors ok pour vous y mettre. Seul hic, vous ne savez pas vraiment comment vous y prendre pour mener à bien un tel projet. Travaux, aides financières, accompagnement : pour vous, on fait le tour de la question.

Image
Mode d'emploi de la rénovation énergétique
Avant de démarrer votre projet de rénovation, il faut connaître les lacunes de votre logement.
Sommaire

Quelle est la performance énergétique de votre logement ?

Vous le savez, la rénovation énergétique de votre habitat c'est bien pour votre confort : thermique, acoustique, pour l'environnement et il paraît même que ça permet de faire des économies. Seulement avant d’en arriver là, il faut passer par la case travaux et sortir le chéquier. C’est ce qui freine certains dans leur élan. 

Aussi, pour contraindre propriétaires et bailleurs à sauter le pas, la mention de la performance énergétique dans les annonces de vente et de location est devenue la norme. Et depuis le 1er janvier 2022, lors de la mise en vente d’un bien classé F ou G selon le DPE - diagnostic de performance énergétique -, un audit énergétique est exigé.

Pour réussir sa rénovation énergétique, il faut, avant tout connaître les lacunes de votre logement. L’isolation est bonne ? Où se trouvent les ponts thermiques, ou fuites d’air  ? Votre système de chauffage est-il performant ? Peut-on l’améliorer ? Déterminez - avec un spécialiste - les faiblesses de votre logement pour réagir au mieux.

Une rénovation énergétique sur mesure

Après avoir ciblé les points d'amélioration, il faut définir les travaux à réaliser ou modifications à apporter. Faut-il revoir l’isolation du toit, du plancher, changer les radiateurs ? Une vision d’ensemble est nécessaire pour savoir que faire et par quoi commencer. Investir dans des radiateurs intelligents et garder des vieilles fenêtres équivaut à jeter son argent par les vasistas. C’est ballot. Pour vous assurer une rénovation énergétique performante, entourez-vous bien. Étudier la faisabilité de votre projet de rénovation énergétique avec des experts.

Des artisans RGE sinon rien pour votre rénovation énergétique

Tournez-vous vers des professionnels qualifiés RGE (reconnus garant de l’environnement), pour obtenir vos devis. Et plus tard, confiez-leur vos travaux. Leur qualification reste le sésame qui vous permettra d’obtenir, selon vos ressources, des aides de financement.

À retenir : signer un devis avant d’envoyer la demande d’aide auprès de MaPrimeRénov’ l’invalide. Alors pas de zèle, rangez votre stylo.

Des aides de financement pour la rénovation énergétique

Différentes solutions de financement ont été mises en place pour aider à optimiser la performance énergétique des logements. Les plus connues étant MaPrimeRénov' - l’aide de l’Etat - et le prêt à taux 0. Ces subventions sont calculées selon les revenus des foyers et les travaux à entreprendre. MaPrimeRénov’ chouchoute les bons élèves : plus ils montent haut sur les étiquettes énergétiques - A et B -, plus ils sont aidés. D’autres aides ou moyens de financement comme les aides locales, de l’ANAH, Action Logement et autres crédits bancaires peuvent s’ajouter. N’hésitez pas à multiplier les demandes.

Estimez gratuitement votre bien en 2 min

Assurez-vous que l’objectif de votre rénovation énergétique est atteint

Une fois les travaux achevés, demandez un nouveau DPE afin d’évaluer le résultat et n’oubliez pas le certificat de rénovation. Les objectifs en termes de performance énergétique du logement éco-rénové ont-ils été atteints ? Selon la Fnaim - Fédération nationale de l’immobilier, le gain potentiel doit être au minimum compris entre 80 et 160 kWep./m².

Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Le DPE est remis en cause par le gouvernement
Rénovation énergétique
Une nouvelle révision du DPE devrait intervenir courant février. C’est en tout cas ce qu’a annoncé le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu, le 31 janvier dernier. Plus tôt, une étude...
Image
Passoires thermiques : le point sur le calendrier
Rénovation énergétique
En 2025, les passoires thermiques classées G seront interdites à la location, à moins d’être rénovées. Et le calendrier ne bougera pas d’un iota ! Pourtant, face à la conjoncture économique inédite...