Le PTZ joue les prolongations jusqu'en 2024

Brune Loupol 16 juin 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Vous aimez les devinettes ? En voici une : quel est le point commun entre un prêt et une bonne nouvelle ? Vous donnez votre langue au chat ? Le prêt à taux zéro ! Eh oui, il a été reconduit jusqu’en 2024.

Mais qui peut en bénéficier ? Pour quel type de bien ? On fait le point sur ce dispositif qui tombe à pic.

Image
Le PTZ est reconduit jusqu'en 2024
Bonne nouvelle : environ 80% des ménages qui demandent un PTZ y sont éligibles !
Sommaire

Le PTZ, un prêt pas comme les autres

  • C’est quoi le PTZ ?

Comme son nom l’indique, le prêt à taux zéro (ou PTZ pour les intimes) est un prêt sans intérêts. Ça fait déjà une grosse différence avec un prêt classique. Surtout en ce moment.

Le PTZ est ce qu’on appelle un prêt aidé. Traduction : il est accordé en complément d’un autre prêt. Grâce à lui, vous augmentez votre capacité d’emprunt pour l’achat ou la construction d’un logement. En effet, pour faire face aux taux d’intérêt élevés, le prêt à taux zéro vous permet de vous constituer un apport personnel suffisant pour obtenir votre crédit immobilier.

Il n’est donc pas possible de financer 100% de votre achat avec le PTZ. Son rôle est de vous aider à obtenir votre financement principal. Pas mal, non ?

  • Fonctionnement :

Concrètement, le PTZ fonctionne comme un prêt immobilier classique, dont il vient toujours en complément. Ce qui change, c’est que l’État prend les intérêts d’emprunt à sa charge. Le coût est donc considérablement réduit puisqu’il ne vous reste à régler que l’assurance-crédit.

  • Une aide prolongée

Initialement, le PTZ devait s’achever fin 2022. Mais, alors qu’il avait déjà été prorogé jusqu’à la fin de l’année 2023, le Conseil National de Refondation a décidé le 9 mai dernier de le reconduire jusqu’à fin 2024. Forcément, c’est une bonne nouvelle !

En effet, il est considéré comme un dispositif crucial pour l’accession à la propriété.

  • Les avantages du PTZ 

- La possibilité d’un remboursement différé pouvant aller jusqu’à 15 ans. Concrètement, vous commencez à rembourser votre prêt à taux zéro après avoir remboursé le crédit immobilier principal que vous avez contracté.

- Le financement jusqu’à 40% du coût de l’opération, en fonction de votre zone.

- Des économies importantes et l’augmentation de votre capacité de financement.

Qui a droit au prêt à taux zéro ?

Vous souhaitez demander un PTZ ? Voici les critères requis pour y prétendre.

·      Vous êtes primo-accédant. Traduction : vous achetez votre résidence principale pour la première fois.

·      Vous n’avez pas été propriétaire pendant les deux dernières années qui précèdent votre demande de PTZ.

Attention, pas si vite ! Cette règle ne s’applique pas si l’un des occupants du logement que vous souhaitez financer avec le prêt à taux zéro se trouve dans l’une des situations suivantes :

-       titulaire d’une carte d’invalidité ou de mobilité inclusion (CMI) avec mention « invalidité »

-       titulaire de l’AAH (Allocation Adulte Handicapé) ou l’AEEH (Allocation d’Éducation de l’Enfant Handicapé)

-       victime d’une catastrophe naturelle ayant rendu sa résidence principale inhabitable de façon définitive. Attention, dans ce cas votre demande doit être faite dans les deux ans qui suivent le sinistre.

·      Vos revenus ne dépassent pas un montant maximum

Oui, mais quel montant ? Ça dépend. Car il varie selon la zone où se trouve le logement et le nombre de personnes destinées à y vivre.

Mais ce qui ne bouge pas, c’est le calcul des ressources qui correspond à votre revenu fiscal de référence de l’année N-2.

Pas de panique ! Environ 80% des ménages y sont éligibles car les plafonds de revenus sont plutôt élevés.

Et pour la zone ? On y vient ! Rendez-vous dans le paragraphe suivant.

Bon à savoir !

Le PTZ pour financer votre retraite 

Vous pouvez utiliser le PTZ pour financer un logement pour votre retraite. Seules obligations : que celle-ci intervienne dans un délai de six ans et que le locataire ait des ressources inférieures au plafond ouvrant droit au prêt locatif social (PLS).

Découvrez le prix au mètre carré dans votre zone

Quel type de logement peut être financé par un PTZ ?

  • Logement neuf ou à construire

On ne va pas tourner autour du pot. Si votre projet concerne un logement neuf ou à construire, vous allez vous faire moins de nœuds au cerveau pour comprendre les mécanismes du PTZ.

En effet, pour l’acquisition de ce type de logement, c’est très simple : le PTZ est accessible quelle que soit la zone dans laquelle il se trouve.

Sinon, accrochez-vous. On vous explique tout.

  • Logement ancien ou avec des travaux de rénovation représentant au moins 25% de l’opération à financer

C’est un peu plus compliqué : le PTZ est alors réservé aux zones B2 et C.

Si vous êtes dans ce cas, vous vous demandez sûrement si votre logement est éligible ou non. Pour savoir dans quelle zone il se situe, il suffit de cliquer ici.

À chaque zone son montant

La zone géographique où se trouve le logement que vous souhaitez acquérir détermine aussi le montant qui pourra vous être accordé. Le gouvernement en a défini cinq (A, A bis, B1, B2 et C) en fonction de l’état du marché immobilier local, de l’équilibre entre l’offre et la demande, de la rareté des biens et du prix de l’immobilier sur place.

Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Un couple calcule sa capacité d'emprunt à la maison
Crédits immobiliers
Il y a tout juste un an, avec un salaire de 1 764 euros, vous pouviez emprunter environ 100 000 euros, en étalant votre crédit sur 20 ans. Petite devinette ! Selon vous, combien pouvez-vous emprunter...