Comment rédiger une offre d’achat immobilier ?

Karin Scherhag 14 mar 2024
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Vous avez eu un réel coup de coeur pour un appart'. Vous vous y voyez déjà. Si vous ne voulez pas qu'il vous passe sous le nez, rédigez vite votre offre d'achat. Choix du courrier, mentions obligatoires, clauses suspensives... On vous explique comment la réussir.

Image
Tout savoir pour rédiger une offre d'achat immobilier
Ne versez jamais d'argent avant l'acceptation de votre offre d'achat.
Sommaire

Quels engagements implique l'offre d'achat pour l'acheteur ?

Réfléchissez mûrement votre offre d'achat. Car elle vous engage sur le prix d’achat et le délai. Vous les avez inscrits dans votre lettre. En général, l’offre est valable une ou deux semaines. Jusque-là, plusieurs possibilités : 

Le vendeur vous présente une contre-proposition sur le prix. C'est une nouvelle offre. Si elle vous convient, il faut la reprendre et la soumettre à nouveau au propriétaire - qui n'est pas tenu de l'accepter.

Le vendeur vous dit oui. Bingo ! Vous passez alors à la signature de l'avant-contrat.

Vous ne recevez aucune réponse du propriétaire. Votre offre devient caduque.

Attention : ne versez aucune somme d'argent à un vendeur qui vous le demanderait, avant l'acceptation de l'offre. 1, ce serait suspect. 2 ça invaliderait aussitôt votre proposition.

Pour rappel :

L’offre d’achat et son acceptation sont définies dans les articles 1113 à 1122 du Code civil. Les obligations des parties d’une offre d’achat sont définies par l’article 1583 du Code civil.

Quelles informations mentionner dans une offre d'achat immobilier ?

Comme tout document officiel, l'offre d'achat doit faire figurer certains renseignements.

L’en-tête de l'offre d'achat doit contenir :

- les informations vous concernant (prénom, nom, adresse, coordonnées complètes) ; - les informations concernant le propriétaire ;  - l’adresse du bien et ses caractéristiques ;  - la date et l’heure.

En objet,  indiquez simplement « Offre d’achat ». 

Le corps doit préciser : - votre prix d’achat ; - la durée de validité de votre offre ; - le délai de rétractation dont vous disposez si l’acheteur accepte l’offre ; - la façon dont vous financerez l’achat (réserve personnelle, prêt bancaire, etc.). - que la vente ne sera définitive qu’une fois l’avant-contrat signé ; - que votre offre d’achat n’est valable que dans les délais indiqués.

Indiquez aussi : de quelle façon le vendeur peut répondre à votre offre d'achat - par lettre recommandée avec accusé de réception, voie d’huissier, etc.

N'oubliez pas les conditions suspensives. Elles sont une protection : elles vous libèrent du contrat en cas d’imprévus. Si vous financez votre achat avec un prêt, mettez une condition suspensive concernant l’obtention de votre crédit immobilier. Vous pouvez également en ajouter d’autres, comme l’obtention d’un permis de construire. 

Le saviez-vous ?

Il est dangereux de proposer un prix plus bas que celui fixé, surtout dans les zones tendues.

Si vous le faîtes, pensez à ajouter une lettre de motivation à votre offre dans laquelle vous détaillez vos arguments et votre projet. Mettez l'accent sur la jeunesse de votre ménage, par exemple. 

Choisir le bon format pour son offre d'achat

Lettre Recommandée avec Accusé de Réception, ou courrier électronique - e-mail -, vous avez le choix. Une offre d’achat rigoureuse et complète est une chance de voir aboutir le projet d’achat. C'est aussi la meilleure protection contre toute situation imprévue.

Pensez à joindre des documents annexes comme : une simulation de prêt immobilier, une attestation de financement de votre banque. Votre offre d'achat n'en sera que plus attirante.

Et pour proposer une offre pertinente, essayez notre outil d'estimation immobilière en ligne.

Offre d'achat immobilier : peut-on se rétracter ?

Oui. Une fois votre offre d'achat acceptée par le vendeur, vous disposez de dix jours pour faire machine arrière. Vous n'avez pas à vous justifier. Et - soulagement - vous ne risquez aucune pénalité. 

Pour cela, informez le vendeur par lettre recommandée avec avis de réception (LRAR) de votre désir d'annuler la vente. Mais ne traînez pas.

Découvrez le prix au mètre carré dans votre zone
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
achat sans apport
Acheter
Lorsque vous contractez un emprunt pour l’achat d’un bien immobilier, un apport personnel vous est demandé. Cet apport peut aujourd’hui représenter 33 % du montant emprunté ! Mais il existe certaines...
Image
jeune femme sur son téléphone allongé sur son canapé
Acheter
À l’été 2023, nous apprenions grâce à une étude Eurostat, que la France comptait 65,1 % de propriétaires. Se plaçant ainsi à la 8e position derrière la Roumanie, la Pologne et l’Espagne, les trois...