PropTech : quelles perspectives en 2024 ?

Emmanuelle Lopez 10 jan 2024
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

La PropTech révolutionne l’immobilier. Et bien que l'on apprenne chaque mois que des startups lèvent des millions d'euros, sont-elles à l'abri, peuvent-elles croire en un futur sans nuage ? 

Image
PropTech : les perspectives pour 2024
La French PropTech regroupe 180 startups du numérique.
Sommaire

PropTech kezako ?

C’est la contraction de “Property” (propriété) et de “Technology” (technologie). Derrière ce terme se cachent ceux qui utilisent les dernières avancées technologiques pour repenser les façons d’appréhender l’immobilier, de la finance à la construction.

Le marché immobilier connaît depuis plusieurs mois de fortes turbulences attisées par la hausse des taux d’intérêts. Et tout le secteur en pâtit : de la transaction à la gestion locative, tous les professionnels sont concernés et les PropTech n’y échappent pas. Pourtant, malgré ce chahut, l’avenir des PropTech ne semble pas si sombre. Certaines pourraient même tirer leur épingle du jeu et s’affirmer auprès d’acteurs historiques car leur modèle économique tient le coup. Et les autres ? Elles devront prouver leur nécessité si elles ne veulent pas disparaître.

Le positionnement ambivalent des PropTech dans l’immobilier

Les PropTech sont parvenues à rivaliser avec des acteurs historiques de cet univers. Leur approche digitalisée a bousculé les modèles établis. Mais s'ils passaient de concurrents à partenaires, ils complèteraient et enrichiraient leur offre. Aussi, les uns et les autres doivent guetter les opportunités et les synergies possibles.

Des services pour les usagers

Les PropTech ont empiété sur les plates-bandes des agences classiques avec dans leur bagage : des visites virtuelles, des solutions de personnalisation d’intérieur pour l’achat de biens neufs, d'économie d'énergie… un vrai plus qui ne laisse ni l’utilisateur ni l’investisseur indifférent. 

Pour preuve, la société FHE Group. L’entreprise fondée en 2010 veut permettre à ses clients de maîtriser leur consommation énergétique en leur offrant la propriété de leur énergie. Elle a obtenu durant le dernier trimestre 2023 une levée de 15 millions d’euros. Avec cette somme, FHE Group compte agrandir sa gamme d'équipements domotiques, de solutions de production thermique et électrique, ainsi que sa technologie de stockage. Elle envisagerait même de développer des solutions thermodynamiques et photovoltaïques, renforcer son réseau de distributeurs et ouvrir de nouveaux points de vente dans le Sud - d’où elle est originaire.

Des solutions pour les professionnels

Le particulier n’est pas la seule cible des PropTech. Une autre partie de l’offre vise clairement les professionnels de l’immobilier et du BTP : promoteurs, agents immobiliers, constructeurs... Des applications ont été créées pour simplifier les différentes tâches des syndics, réduire les coûts d’entretien via la maintenance prédictive, favoriser les échanges entre les intervenants et éviter les accidents sur un chantier, rendre ces derniers plus productifs ou plus verts... 

Effectivement, la question environnementale, à présent, est inéluctable. Buildrz, récompensé lors du RENT 2022 - Salon RENT est le salon dédié aux innovations pour les professionnels de l'immobilier -, propose d’intégrer le facteur environnemental dans ses modélisations 3D en s’appuyant sur différentes technologies — IA et OpenData. Pour y parvenir, il s'appuie sur les réglementations en vigueur, les bilans carbone...

Et si PropTech et pros de l’immobilier s’associaient pour avancer

Si les PropTech se ralliaient aux acteurs historiques du secteur, elles élargiraient la gamme de services, avec une réelle valeur ajoutée.

Une alliance représente également un moyen d’accéder à de nouveaux marchés et de varier leurs sources de revenus. Elles s’assureraient ainsi de rester dans la course.

Besoin de faire briller votre agence ?

La French Proptech pour le développement des startups

La French PropTech joue un rôle essentiel en ce sens. Cette association d’entrepreneurs du numérique compte 180 startups. Elle promeut l’innovation quelle qu’elle soit, et cherche pour ses membres des financements et partenariats stratégiques, en France ou en Europe. 

Lors d’une rencontre qu’elle a organisée en juin 2023 à Lyon, Cécile Mazeau, du groupe Mazeau, exprimait sa volonté de "construire différemment et rapidement". Et continuait ainsi : “on voit qu’il y a un dysfonctionnement au niveau de notre secteur d’activité, parce qu’on se scissionne, parce qu’on ne travaille plus ensemble" d'où, selon elle, l’importance de collaborer. Pour elle, la première étape de l’innovation consiste à s'associer à des experts dans chaque domaine, afin de mettre à profit leurs connaissances et compétences spécifiques.

Cette pensée est partagée. Différents grands groupes et startups de l’immobilier ont établi des partenariats techniques et commerciaux. Ils ont permis des incubateurs et initié des soutiens financiers ou encore des rachats, favorisant une dynamique d’innovations. 

À noter

Il est important de souligner que l’État est impliqué dans le financement des jeunes entreprises. Grâce au dispositif FrenchTech et aux fonds de BPI France, il soutient de nombreuses PropTech. 

Une expansion de la PropTech en France et à l’International

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les PropTech ont besoin d’être proches, géographiquement, de leurs clients ou partenaires. Pour prospérer, elles devront s’étendre sur le territoire comme à l’International, à l’instar de Colonies, qui fait un tabac. La startup a été créée en 2017, par 3 colocs, pour rendre la recherche de location plus facile. Sa plateforme en ligne permet de visiter un bien, de signer un bail et de prendre possession des lieux en peu de jours. Après quelques années et plusieurs levées de fonds, elle s’est installée dans différentes villes françaises : Lille, Marseille, Bordeaux, Nantes… et quelques autres villes européennes comme Bruxelles, Anvers et Berlin.

Et elle compte bien continuer à s’étendre. Elle ambitionne de devenir la première marque d’habitation en Europe d’ici 2025.

Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !