Mon conjoint est aussi mon propriétaire

Emmanuelle Lopez 17 fév 2024
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Emménager avec sa moitié, quelle étape dans la vie d’un couple ! Et ce cap est autrement plus compliqué lorsque l’un des deux est propriétaire du logement à occuper. Faut-il lui payer un loyer ? Tout partager ? Comment faire pour se sentir chez soi ? On a fait le tour de la question.

Image
Avant d'emménager chez votre partenaire, posez toutes les questions qui vous turlupinent
Pour prolonger la lune de miel, imaginez une répartition équitable... des frais.
Sommaire

Se sentir chez soi chez l'autre

Plutôt stores ou voilages ? Gris ou beige ? Et le canapé ? Oubliez ce genre de questions. Dans votre cas, vous voulez savoir s’il y a assez d’espace pour caser vos petites affaires. Si vous allez garder - certains de - vos meubles … Abordez ces questions avant-même de laisser votre brosse à dents. Vous serez certains d'être sur la même longueur d'onde.

Aborder la question du loyer

Votre doudou vous a proposé d'emménager chez lui, parce qu'il veut vivre avec vous. Parce qu'il vous aime. Pas parce qu'il recherche un coloc. Aussi, lorsque vous déposerez vos valises chez lui, implicitement, il vous logera gracieusement. Donc non, vous n'aurez pas de loyer à lui verser. Néanmoins, pour ne pas avoir l'impression de squatter, rétablissez l’équilibre. Mettez la main au porte-monnaie.

Participer aux frais de la vie à deux

Mais quoi payer ? En plus du remboursement du prêt et des taxes liées à la propriété, votre amoureux s’acquitte de nombreuses factures : électricité, chauffage, box internet, courses… Les mêmes que vous, quand vous étiez locataire. Discutez ensemble, voyez ce que vous pouvez prendre à votre charge. Il est aussi possible d'imaginer une répartition des frais à parts égales, ou en fonction des revenus de chacun. Elle deviendra alors équitable.

Devenir copropriétaire

« Ce qui est à toi est à moi » « mi casa es tu casa … » On a compris. Vous êtes in love. Vous voulez que cette résidence soit la sienne au même titre que la vôtre. Demandez la création d'un contrat de vie commune. Il peut prévoir le partage de la propriété en cas de séparation. Ou mieux, devenez copropriétaire. Soit, d’après un pourcentage qui reflète la participation de chacun, à parts égales. Et ce, même si votre bien-aimé a déjà remboursé une bonne partie du prêt immobilier. Il est possible de verser une somme, calculée sur la valeur marchande de la propriété, pour bonifier votre participation.

Si le crédit est amorti - et que vous en avez la capacité - rachetez-lui la moitié de ses parts. 

Quoiqu’il en soit - dans le cas d’un crédit en cours -, il vous faudra d’abord vous rendre chez l’organisme prêteur et obtenir son aval. Attention, même si les pourcentages sont différents sur papier, aux yeux de la banque, le prêt reste "indivisible et solidaire", dixit la Chambre des notaires. Donc s'il y a manquement de l’un, l’autre est tenu de couvrir la totalité de l'emprunt.

Ensuite, vous devrez passer devant le notaire. Celui-ci préparera un acte de copropriété. Et tant qu'à faire, demandez-lui à en savoir davantage sur la convention d’indivision. Elle prévoit des formalités, au cas où l’autre voudrait vendre sa part, par exemple. En matière de gestion des risques, une assurance-vie dont l’autre conjoint est bénéficiaire peut aider. Ce n'est pas très romantique, mais mieux vaut parler de ces choses là lorsque vous filez le parfait amour. 

À noter

Si vous vous mariez sous le régime de la communauté des biens, vous et votre chéri, vous partagez tout ce qui vous appartient.

Et en cas de séparation ?

Vous n’avez été qu’hébergé ? Trouvez un autre logement, à louer ou à acheter. Si malgré la séparation l’entente est bonne, essayez de  prolonger la cohabitation, pour mieux vous retourner

Si vous êtes copropriétaires, l’un devra revendre ses parts à l’autre. Vous pouvez également mettre le bien sur le marché et vous partagez les fruits de la vente - à hauteur de ce que chacun détient.

Estimez le loyer de votre bien
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
deux jeunes femmes qui viennent d'emménager
Louer
Quand on met un logement en location, il y a tout un tas de choses auxquelles il faut penser. La caution en fait partie, ou l’acte de cautionnement comme on dit dans le milieu. Mais pourquoi préférer...
Image
Depuis février 2024 les banques examinent à nouveau des demandes de prêt refusées, dans le cadre du dispositif seconde chance
Louer
La vie avec chouchou est derrière vous. Il est temps d'aller de l'avant, mais si vous pouviez conserver ce qui fut le cocon familial, ce serait tout de même plus simple. Le pouvez-vous ? Tout dépend...
Image
Immeubles haussmanniens à Paris
Louer
Nos équipes data-science ont dressé le bilan du marché locatif français, en 2023. Et le résultat n’est pas vraiment reluisant : pénurie de biens à la location et hausse notoire des loyers sont à...