Location : top 5 des villes où les loyers augmentent le plus

Karin Scherhag
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Si vous êtes locataire à Nice, votre budget va encore en prendre un sacré coup. Car en un an, les loyers ont ici bondi de plus de 6% ! Quelles autres villes sont les plus touchées par des hausses drastiques de loyers ? Découvrez notre classement.

Image
Top 5 des villes dans lesquelles les loyers augmentent le plus
Avec 6,1% de hausse en un an, Nice est la ville dans laquelle les loyers augmentent le plus.
Sommaire

Les loyers en hausse de 3,2% dans les dix plus grandes villes

Les loyers augmentent. Ça, d’accord, ce n’est pas un scoop. D’ailleurs, on vous en parlait déjà début septembre, de la pénurie de biens à louer qui entraîne une hausse des loyers. Et quand on dit pénurie, on n’exagère même pas. En France, le stock de biens à louer a baissé de 18% depuis janvier 2022. Et de 9% au cours des douze derniers mois. Une tendance qui touche tout le territoire, mais qui impacte plus fortement les grandes villes, avec un stock en très net recul : -23,2% en un an. 

Ce qui est très préoccupant aussi, c’est la vitesse à laquelle les prix des locations augmentent. En seulement un an, on enregistre une hausse moyenne de 3,2% dans les dix plus grandes villes de France (hors Paris). Là, comme ça, ça ne vous choque pas vraiment ? Alors sachez que l’année précédente, les loyers dans ces mêmes grandes villes n’ont augmenté que d’1,8%. 

Bon à savoir

En juillet dernier, le Gouvernement a prolongé le Bouclier loyer, qui plafonne la hausse des loyers pour les baux en cours à 3,5% par an, jusqu'en mars 2024. 

Mais alors, quelles villes sont les plus touchées par ces hausses drastiques de loyers ? Votre budget va-t-il (encore) en prendre un coup ? On vous a préparé un top 5 des villes dans lesquelles les loyers augmentent le plus depuis un an. 

Nice, grande ville où les loyers augmentent le plus 

Et parmi les 11 plus grandes villes de France, c’est Nice qui prend la tête de ce classement avec des loyers en hausse de 6,1% sur les douze derniers mois (contre 2,8% l’année précédente). Désormais, pour louer un appartement de 50 m2 dans la capitale de la Côte d’Azur, il vous faut débourser 945 €. En moyenne. Ça commence à faire. 

Le saviez-vous ? 

Les loyers niçois sont parmi les plus élevés de France, avec une moyenne de 18,9 €/m2 pour les appartements. 

Nice est aussi l’une des villes les plus touchées par la pénurie de logements en location avec un volume d’annonces en baisse de 33,9% en un an. Dans le même temps, les prix de vente des logements bondissent de 7,9%. Complètement à contre-courant du contexte national, le marché immobilier niçois ne connaît pas la crise, porté par une clientèle aisée de secundo-accédants, moins sensibles aux hausses de taux de crédit. 

Estimez le loyer de votre bien

Marseille et Strasbourg au coude-à-coude

Dans notre classement des villes où les loyers augmentent le plus cette année, viennent ensuite Marseille (+4,9% contre +2,5% l’année précédente) et Strasbourg (+4,6% contre +1,7%). Dans ces deux villes, le marché de la transaction patine car impacté par la hausse des taux qui contraint de nombreux ménages à rester locataires. 

Dans les trois premières villes de notre palmarès, les stocks de biens à louer sont au plus bas depuis cinq ans. Cette pénurie entraîne naturellement une hausse importante des loyers. Comptez aujourd’hui 16 €/m2 pour un appartement à Marseille et 14,6 €/m2 à Strasbourg. 

Le saviez-vous ? 

Dans la cité phocéenne, le stock de biens à louer a chuté de 15,8% en un an.

Toulouse et Rennes complètent le top 5 

Avec des hausses respectives de 3,6% et 3,1%, Toulouse et Rennes rejoignent le palmarès des villes dans lesquelles les loyers augmentent le plus. Dans ces deux villes, les loyers des appartements dépassent désormais les 14 €/m2. Ici aussi, ceux qui rêvaient d’accéder à la propriété sont contraints de revoir leurs plans… et de rester locataires.

Et malheureusement, rien ne laisse présager d’une éclaircie prochaine sur le marché locatif. “Le marché immobilier est complètement bouleversé par les nouvelles conditions de financement, rappelle Barbara Castillo Rico, responsable des études économiques chez Meilleurs Agents. Une situation qui met en lumière les limites des mesures telles que le plafonnement ou l’encadrement des loyers pour protéger à court terme les locataires.” 

Barbara Castillo-Rico en veut pour preuve les villes “encadrées”, touchées elles aussi de plein fouet par la pénurie. C'est notamment le cas de Paris, qui voit son stock de biens à louer fondre comme neige au soleil : -38,3% depuis septembre 2022… et -68,2% depuis juillet 2021. 

Indices des prix immobiliers Meilleurs Agents au 1er septembre 2023.
Cet article vous a été utile ?
0
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
couple en train de regarder des papiers dans leur cuisine
Louer
Louer son appartement n’est pas une mince affaire. Entre la peur de le voir détérioré, celle de ne pas recevoir ses loyers, les obligations administratives, les contraintes propres au logement … Vous...
Image
deux jeunes femmes qui viennent d'emménager
Louer
Quand on met un logement en location, il y a tout un tas de choses auxquelles il faut penser. La caution en fait partie, ou l’acte de cautionnement comme on dit dans le milieu. Mais pourquoi préférer...
Image
Depuis février 2024 les banques examinent à nouveau des demandes de prêt refusées, dans le cadre du dispositif seconde chance
Louer
La vie avec chouchou est derrière vous. Il est temps d'aller de l'avant, mais si vous pouviez conserver ce qui fut le cocon familial, ce serait tout de même plus simple. Le pouvez-vous ? Tout dépend...