Déménagement : où vont ces Français qui changent de ville ?

Karin Scherhag 20 mar 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Tout plaquer pour… déménager dans la ville d’à côté ? C’est ce qu’envisage plus de la moitié des Français. Trois ans après le début de la pandémie, les citadins ont-ils concrétisé leurs envies d’espace ? Quelles sont les villes les plus boudées ? Réponses avec une étude exclusive (encore) de Meilleurs Agents.

Image
Lille, la grande ville la plus quittée de France
Lille, tu l'aimes ou tu la quittes ? C'est le cas de 75% des Lillois.
Sommaire

25% des Français veulent déménager dans les 12 mois

L’herbe est toujours plus verte ailleurs, paraît-il. La preuve ? Un quart des Français souhaitent déménager dans l’année. C’est ce qui ressort d’une étude menée par Meilleurs Agents avec Yougov en février dernier (1). 

Et ce sont les citadins qui ont le plus la bougeotte puisque dans les grandes villes, ils sont 32% à envisager un déménagement dans les 12 prochains mois. À Paris, où le pouvoir d’achat immobilier est l’un des plus faibles de France, ses habitants sont encore plus nombreux à vouloir changer d’air (40%). Dans la capitale, un budget de 300 000 € ne permet pas de s'offrir plus de 30 m² (2). Alors forcément… ça donne des envies d’ailleurs. 

Découvrez l’étude complète de Meilleurs Agents.

Et justement, qu’est-ce qui vous motive à faire vos cartons et à quitter les grandes métropoles ? D’abord, l’envie de vivre dans un environnement plus calme, sans coups de klaxon intempestifs. C’est la réponse de 36% de nos sondés. C’est clair qu’on préfère être réveillé par le gazouilli des oiseaux. Viennent ensuite la recherche d’un environnement moins pollué (33%). Où justement, les oiseaux sont plus nombreux. CQFD. Enfin, c’est le désir de voir plus grand (26%). Pour les Parisiens et pour les autres aussi. Ah, quitter enfin son 30 m²…

Image
Pourquoi les Français veulent déménager

Déménager, oui, mais dans la même région

Voir plus grand, oui. Mais pas beaucoup plus loin. Selon les données collectées par Meilleurs Agents, les recherches immobilières se font principalement dans un rayon proche de la ville qu’on souhaite quitter. 66% veulent ainsi rester dans la même région. Et même dans la même agglomération pour 51%. Là où on a ses habitudes. Ses amis. Sa vie quoi. Une baisse toutefois assez significative depuis le début de la pandémie. En 2019, 71% des recherches se concentraient sur la même région (et 58% au sein de la même agglo). Le Covid a donc bien redistribué les cartes pour une partie d’entre vous. 

74%

En 2022, 74% des recherches immobilières des Français ont porté sur une autre ville que celle de leur résidence. Une tendance qui s’est accentuée depuis la pandémie (69% en 2019).

Et les zones rurales dans tout ça ? Elles profitent bel et bien des envies de grands espaces et de mise au vert mais… dans une moindre mesure. Ces zones périphériques représentent désormais 16% des recherches, contre 14% avant la crise sanitaire. Même constat pour les villes dans lesquelles les résidences secondaires sont nombreuses : 12% aujourd’hui, 10% en 2019. 

Lille, Rennes et Lyon : les grandes villes les plus quittées de France

On pose la question qui fâche ? Ben oui, forcément. Alors, quelles sont les villes les plus boudées ? Celles qu’on quitte en majorité pour ne pas y revenir ? Si on vous dit beffroi, bonnes bières (3), Dogues, fleur de Lys, Martine Aubry ? Vous répondez Lille. Et vous avez raison. Eh oui, la capitale des Flandres est la grande ville la plus quittée de France : près de 75% des recherches des Lillois concernent une autre ville que la leur. Contre 60% en 2019. La claque ! Mais est-ce vraiment une surprise ? Oui et non. “Il est intéressant de retrouver Lille en première position du classement des villes les plus quittées. S’il s’agit d’une des grandes métropoles qui offre le pouvoir d’achat immobilier le plus fort de France - avec 300 000 € on peut prétendre à un appartement de 86m² (2) - , c’est aussi la ville qui détient le moins de logements des dix plus grandes villes de France et Paris. De plus, les maisons ne représentent que 21% de son parc (4), contre 66% en moyenne dans le Nord. Autant d'éléments qui poussent les citadins en dehors de la ville”, détaille Alexandra Verlhiac, économiste chez Meilleurs Agents. 

Que les Lillois se consolent (ou pas) : Rennes (66%) et Lyon (63%) l’accompagnent sur le podium du désamour, suivies de près par Bordeaux (63%) et Montpellier (56%). 

Et vous, vous iriez où ? 

Quelles sont les villes les plus quittées de France

(1)Étude menée auprès de 2 000 personnes représentatives de la population française du 23 au 24 février 2023. (2)Prix immobiliers Meilleurs Agents au 1er mars 2023. (3)L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération. (4)Insee 2019. 

Elles sont collectées comment, ces données Meilleurs Agents ?

Les recherches sont définies comme les estimations de type "acheteur" réalisées sur la plateforme Meilleurs Agents entre le 1er janvier 2019 et le 31 décembre 2022 par les utilisateurs ayant déclaré être propriétaire d'une résidence principale via une estimation de type "propriétaire". Après anonymisation et déduplication des données, nous reconstituons plus de 160 000 flux d'intention de mobilité entre une ville d'origine (ville de la résidence principale) et une ville de destination (ville du bien recherché) et ce pour près de 108 000 utilisateurs.

Le classement des départements et régions les plus recherchées au départ des 11 plus grandes villes de France est établi avec les départements et régions concentrant les parts de recherches les plus élevées depuis chacune de ces villes et en dehors de la ville d'origine.

L'agglomération est définie comme l'Aire d'Attraction de la Ville.

Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Les Français moins enclins à déménager
Déménager
Les Français ne veulent plus déménager ! C’est ce qu’il ressort d’une analyse menée par Empruntis, spécialiste du crédit et de l’assurance. Alors que s’est-il passé ? L’herbe n’est pas aussi verte qu...
Image
On a testé pour vous : le garde-meuble collaboratif.
Déménager
Quand on déménage, on a beau faire des listes pour ne rien oublier, réserver un camion à l’avance et étiqueter les cartons avec le plus grand soin… Il suffit d’un seul imprévu pour que tout bascule...