Immobilier : pour vendre votre bien, pensez au feng shui

26 déc 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Le feng shui vous veut du bien. Et en prime, cette méthode se révèle efficace pour accélérer la vente de votre logement ! Ce n'est pas nous qui le disons mais notre experte de la discipline, Natacha Meyer. Rencontre.
Image
Wooden Cabinet on muji green room wooden interior. 3D rendering

Sommaire

Et si pour vendre votre logement, vous vous mettiez au feng shui ? Vous savez, cet art ancestral chinois qui permet d’aménager votre habitat le plus harmonieusement possible ? Et ainsi, créer le coup de cœur de vos acheteurs. C’est en tous cas la promesse de Natacha Meyer, experte du feng shui en Île-de-France. 

- C’est quoi le feng shui ? 

Littéralement, feng shui signifie le vent et l’eau. Courant de la médecine chinoise au même titre que l’acupuncture ou les massages, cette discipline propose d’aménager son habitat le plus harmonieusement possible pour y cultiver bonheur, sérénité et prospérité. Le feng shui ne consiste pas à poser une statuette de Bouddha dans un coin de la maison ou à cultiver des bambous en pot, comme certains le pensent parfois. C’est quelque chose de très profond, une énergie qu’on ne peut pas voir pas mais qu’on ressent. 

- En quoi le feng shui peut-il aider à vendre son bien plus facilement ? 

Chaque maison est un lieu unique, avec ses énergies, ses potentiels et ses scénarii. Ça vous est forcément déjà arrivé d’entrer dans une maison et de vous y sentir mal à l’aise, oppressé, peut-être même d’avoir le sentiment d’être épié. Un logement aménagé selon les préceptes du feng shui est harmonieux, il dégage de bonnes ondes. En y entrant, on y ressent de la sérénité, du bien-être. Or on sait que l’achat immobilier est un acte guidé par l’émotion. Si les futurs acheteurs se sentent à l’aise et en confiance dans votre logement, ils pourront s’y projeter facilement. 

Le saviez-vous ?

90 petites secondes. Pas une de plus. C’est le temps qu’il faut à un acquéreur potentiel pour être conquis (ou non) par votre bien. En immobilier plus encore qu’ailleurs, la première impression est donc essentielle.

- Quels sont ces préceptes dont vous parlez ? 

Le premier est de favoriser la libre circulation des bonnes énergies naturelles (le Chi) avec des espaces rangés, aérés, propres… et désencombrés. On n’hésite pas à déplacer des meubles pour dégager l’espace, particulièrement le centre des pièces et les endroits étroits. On colle le canapé contre un mur plein par exemple. L’entrée est primordiale puisque c’est la bouche du Chi, le point d’accès des énergies. Il faut donc veiller à ce que cet espace soit totalement dégagé, bien éclairé, accueillant. De la même manière, l’entrée de chaque pièce doit respecter ces points essentiels.  Ensuite, on se débarrasse de tous les objets qui nous rappellent des mauvais souvenirs ou qui nous rendent tristes. Idem pour les objets qu’on nous a offerts mais qu’on n’aime pas et pour les objets abîmés ou ébréchés. On trie pour ne pas surcharger ses placards et, ainsi, se libérer d'un poids invisible. On multiplie en revanche les miroirs qui favorisent la circulation de l’énergie mais on fait attention à ne pas les placer face à une porte. On fait aussi entrer des plantes saines et des fleurs fraîches qui accroissent le potentiel énergétique. À l’inverse, on jette les fleurs séchées ! Et on adopte dans sa déco des éléments naturels, comme le cuir et le bois par exemple, qui sont sources d’énergie.

Le saviez-vous ?

Le feng shui a été inventé en Chine 4 000 à 4 500 ans avant notre ère. Au service de l’empereur des dynasties chinoises, cette discipline gagne alors ces lettres de noblesse... avant d’être interdite par le régime communiste de Mao Zedong (1949-1976).
Enfin, on fait attention à toujours respecter l’harmonie entre le yin (la douceur, le repos, le silence, la nuit, la féminité) et le yang (la puissance, l’action, le bruit, la clarté, la masculinité). Ce sont les deux éléments d'un tout et sont donc tout aussi essentiels l'un que l'autre. Toutefois, ils n’ont pas leur place de la même façon dans la maison. On fait entrer le yin dans les chambres, la salle de bains, le salon, avec ses couleurs associées : les teintes pâles, les pastels ou les coloris froids comme le vert, le bleu ou le gris. Le yang, lui, a toute sa place dans la cuisine, l’entrée, le bureau. Des pièces dans lesquelles on privilégie les couleurs chaudes, vives (rouge et orangé notamment). 

- Comment préparer une visite immobilière grâce au feng shui  ?

Pendant les visites, on ne laisse surtout pas de couteaux en évidence dans la cuisine. On pense à fermer les portes des toilettes et des salles de bains. On retire les objets électroniques présents dans les chambres (de manière générale, on essaie de ne pas avoir d’appareils électroniques ou connectés dans les pièces de repos). Évidemment, on offre aux visiteurs un intérieur soigné, rangé, épuré. Et on ne néglige pas l’extérieur, qui est le prolongement de notre intérieur. On tond la pelouse si on a un jardin, on range et on nettoie la terrasse ou le balcon... Les professionnels de l'immobilier sont toujours plus nombreux à comprendre l'intérêt du feng shui lorsqu'ils préparent une vente. Cette discipline se généralise donc peu à peu, au même titre que le home staging par exemple.
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
French