Les résidences secondaires sont de plus en plus difficiles à financer

Karin Scherhag 27 avr 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Vous avez pour projet l’acquisition d’une petite maison de vacances à la campagne ou en bord de mer ? Ce n’est peut-être pas le meilleur moment et votre plan risque fort de tomber à l’eau. C’est en tout cas ce que révèle une récente étude concernant le financement des résidences secondaires. Décryptage…

Image
70% des projets d'achat de résidences secondaires échouent
La hausse des taux met à mal le financement des résidences secondaires.
Sommaire

70 % des projets d’achat de résidences secondaires échouent !

Selon une étude réalisée par le courtier Pretto : seuls 30 % des projets d’achat de résidences secondaires obtiennent un financement des établissements de crédit. Et donc 70 % sont aujourd’hui écartés. Un vrai coup de massue pour ces emprunteurs. Pourtant, la demande sur cette catégorie d’investissement est toujours présente et le profil type des acheteurs n’a pas vraiment évolué. 

D’une façon générale, si tout le monde est impacté par le durcissement des conditions d’accès au crédit, les porteurs de projets d’achat en résidence secondaire boivent clairement la tasse. L’enquête de Pretto précise que près de 50 % des dossiers viables avant le printemps dernier ne le sont plus aujourd’hui.

Les impacts de l’inflation et de la remontée des taux

Plusieurs raisons peuvent expliquer cette frilosité du côté des banquiers. Pour commencer, la conjoncture économique n’est pas des plus reluisantes. L’inflation s’est bien installée, impactant considérablement le pouvoir d’achat des Français. De plus, la baisse de l’indice des prix à la consommation n’est pas prévue pour maintenant. Selon l’OFCE (Observatoire français des conjonctures économiques) : « L'inflation restera élevée en France jusqu'à fin 2023, oscillant entre 5,5 % et 6,5 % ». 

Autre raison, et non des moindres : la remontée des taux d’intérêt. Aujourd’hui, on frôle les 3 % pour un emprunt sur 20 ans. Il y a 18 mois, on pouvait encore emprunter autour de 1 %. D’ici l’été 2024, les taux devraient avoisiner les 4 %, et avec un taux d’usure désormais revu tous les mois, il y a un risque que les taux d’intérêt augmentent plus vite. Le résultat ? L’obtention d’un crédit immobilier est de plus en plus difficile (- 30 % en un an) et la chute de pouvoir d’achat immobilier des Français a déjà été annoncée. Le 6 mars dernier, la Banque de France annonçait une perte de pouvoir d’achat immobilier de 12 m². 

Enfin, lorsque les banques acceptent de déroger aux critères stricts du Haut Conseil de stabilité financière (HCSF), c’est-à-dire pas plus de 35 % d’endettement et une durée de crédit inférieur à 25 ans, c’est plutôt pour favoriser l’achat en résidence principale et l’accession des primo-accédants. 

Découvrez le prix au mètre carré dans votre zone

Acheter une résidence secondaire : un projet immobilier non rentable

L’achat d’une résidence principale n’est pas rentable puisqu’elle ne rapporte pas de revenus locatifs par exemple. Pour sûr, les banques préfèrent favoriser l’achat d’un Pinel, ou de tout autre investissement locatif. D’autant que la fiscalité des résidences secondaires pèse lourd sur le porte-monnaie des propriétaires. La taxe d’habitation désormais supprimée pour les résidences principales est toujours d’actualité pour les résidences d’agrément. De plus, plusieurs communes ont déjà annoncé une surtaxe pour 2024.

Mettez toutes les chances de votre côté ! 

Malgré les difficultés d’accès au crédit, votre projet d’achat de résidence secondaire vous tient toujours à cœur ? Vous avez sans doute raison de ne pas y renoncer. Mais vous devrez préparer un dossier solide pour réussir à convaincre les banques. Soldez vos crédits, soyez irréprochable sur la gestion de votre compte bancaire, soignez votre profil emprunteur, sont les bases. 

Mais peut-être allez-vous devoir faire des efforts supplémentaires, comme louer votre nouvelle acquisition pour financer votre achat, ou acheter votre résidence secondaire à plusieurs. Pourquoi pas ? 

Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Un couple renégocie son assurance emprunteur
Acheter
Vous pouvez économiser quelques milliers d’euros en renégociant votre assurance emprunteur ! Et depuis la loi Lemoine, les assureurs alternatifs se sont multipliés sur le marché, avec des offres...
Image
Pouvez-vous prétendre au nouveau prêt à taux zéro ?
Acheter
Face à la crise du logement et pour permettre aux primo-accédants des classes moyennes et populaires de devenir propriétaires, le Prêt à Taux Zéro - PTZ - a été remodelé. Ce dispositif, dont le taux d...