Nouvel an : ai-je le droit de faire du bruit après 22 heures ?

Emmanuelle Lopez
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Bye bye 2023, vive 2024 ! Vous comptez dire adieu à l’année passée et célébrer dignement celle à venir. Et pour ça, vous vous apprêtez à sortir l’artillerie lourde :  enceintes, cotillons, langues de belle-mère et boule à facettes. Mais pouvez-vous faire du bruit sans vous soucier des répercussions sur le voisinage ? Et après 22 heures la police risque-t-elle frapper à votre porte ? Ce serait ennuyeux de passer la Saint-Sylvestre derrière les barreaux…

Image
Peut-on faire du bruit après 22h le soir de la Saint-Sylvestre ?
Même si vous ne serez pas les seuls à faire la fête le 31 décembre, prévenez vos voisins.
Sommaire

Que dit la loi à propos du bruit après 22 heures ?

Puisque nul n’est censé ignorer la loi, voyons ce qu’elle dit : pas de bruit "répétitif" et "intensif", ou "durable", qui pourrait alors être considéré comme "trouble anormal de voisinage". Donc la musique à fond les ballons, les éclats de rire, les pas de danse… pourraient en être.

Par ailleurs, le site du service public précise que ce qui relève de l’infraction pour tapage nocturne se produit "entre le coucher et le lever du soleil" sans être forcément un bruit répétitif, intensif, ni durable. Donc de 22 heures à 7 heures, par chance la loi ne passe pas à l’heure d’hiver, mieux vaut la mettre en sourdine. 

Le réveillon du jour de l'an peut-il faire exception ?

Le 31 décembre votre bonnet de nuit de voisin ne pourrait-il pas faire preuve de tolérance ? On l’espère. A priori vous ne serez pas seul à réveillonner et les forces de l’ordre devraient se montrer indulgentes. Pourvu qu’il n’y ait pas de raffut de tous les diables.

Comment éviter les problèmes à la Saint Sylvestre ?

Le bon sens ainsi que le savoir-vivre voudraient que vous préveniez les voisins de votre petite fiesta ! Une affichette placardée dans l’ascenseur et dans le hall vous éviteront bien des ennuis. Si vous vivez dans maison ou dans un pavillon, prévenez le voisinage.

Et si c’est votre voisin fêtard qui vous empêche de dormir ?

Ce serait une bonne chose de lui demander de baisser le son, avant d’appeler la police ou les gendarmes. Peut-être vous invitera-t-il à trinquer avec lui et ses amis.

Estimez gratuitement votre bien en 2 min

Qu’est-ce que je risque en cas de tapage nocturne ?

La police ou la gendarmerie peut se déplacer pour constater le vacarme et mettre le hola. Si, malgré leur mise en garde, le bruit persiste, vous pourrez être verbalisé  - 68 € si vous payez dans les 45 jours, 180 € si vous régler la somme au-delà. Si vous avez poussé le bouchon vraiment trop loin, l’amende peut s’élever à 450 € -  Aussi, vous pouvez vous voir confisquer l’objet du délit : vos enceintes, par exemple.

Cet article vous a été utile ?
0
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Le point sur les mesures proposées par les principaux groupes de l’Assemblée nationale. © legna69 – Getty Images
France
Alors que les élections législatives anticipées n’ont permis à aucun bloc d’atteindre la majorité absolue, le nom du prochain Premier ministre reste incertain… Autant que la politique à venir pour le...