Immobilier : les bonnes résolutions de… Sylvie Potel

Cynthia Dubray 26 jan 2024
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

On continue notre série d’interviews bonnes résolutions 2024. Cette fois, rendez-vous à Paris avec Sylvie Potel, directrice de l’agence Étude Lepic. Située dans le charmant village de Montmartre depuis douze ans, l’agence a un gros projet dans le viseur... Pour Sylvie et ses équipes, la nouvelle année s’annonce plus que challengeante niveau business !

Image
Sylvie Potel directrice associée Étude Lepic
Sylvie Potel et son associée Guilaine Gougnard officient à Montmarte depuis plus de dix ans.
Sommaire

Merci Sylvie de m’accueillir dans votre agence. Alors, quelles sont les résolutions 2024 pour l’Étude Lepic ?

Fort de notre notoriété croissante, nous avons décidé de nous implanter dans de nouveaux quartiers limitrophes en ouvrant une nouvelle agence dans le charmant quartier des Batignolles dans le 17e arrondissement. La belle aventure de l’Étude Lepic a commencé à Montmartre il y a plus de 10 ans quand Guilaine et moi avons ouvert notre 1ère agence rue Lepic. Il y a eu ensuite notre deuxième agence rue Houdon à Pigalle qui nous a permis de renforcer notre implantation dans le 18e. Cette nouvelle agence située rue des Batignolles, à 2 pas de la Mairie du 17e, nous permet d’offrir une gamme de biens plus variés, de type familial.

À l’heure où le marché de l’immobilier connaît des turbulences, nous souhaitons, plus que jamais être près des attentes de notre clientèle pour faire de leur projet immobilier une expérience positive.

Nos résolutions pour 2024 sont d’ouvrir des agences agréables et accueillantes pour nos collaborateurs, rencontrer les habitants de nos quartiers et proposer une offre toujours plus diversifiée pour les parisiens qui ont de nouvelles attentes depuis la pandémie du Covid. Ecoute, compétence et confiance restent nos valeurs phares alors nous abordons 2024 avec beaucoup d’enthousiasme et sommes plus déterminés que jamais à affronter cette période de transition.

Ok donc il va falloir prendre vos marques dans ce tout nouveau quartier ! Comment allez-vous aborder votre nouvelle agence en termes de communication ou de business ?

Avant même d’être implanté à Batignolles, nous avions souvent eu des biens à la vente dans ce quartier de Paris qui possède des qualités semblables à celles que l’on trouve à Montmartre. On ne vient pas par hasard dans ces quartiers. Ces deux secteurs de Paris nous enrichira et permettra de découvrir de nouveaux lieux et proposer des appartements voire des maisons.

Nous sommes également présents dans tous les autres quartiers de Paris grâce à notre partenariat avec le Cercle Agence Plus qui regroupe une vingtaine d’agences avec qui nous partageons des biens à la vente dans tous les arrondissements de Paris et proche banlieue mais également dans certaines régions de France où de nombreux parisiens sont partis s’installer.

Notre réseau de partenaires ne s’arrête pas là puisque nous sommes également au côté de Meilleurs Agents depuis notre ouverture en apportant un travail d’analyse de valeur très pointu et très référencé. En effet, dans un marché de l’immobilier qui a baissé, il est crucial voire déterminant aujourd’hui de faire des estimations qui tiennent compte de tous les paramètres et notamment de l’incidence des taux d’intérêt et de l’accès aux crédits. Être précis et clairvoyants est la meilleure preuve de professionnalisme que nous pouvons apporter à nos clients dont les choix concernant leur bien immobilier doivent être éclairés.

Que peut-on vous souhaiter pour 2024 ?

Souhaitons que 2024 soit, comme cela semble être déjà le cas, une plus grande facilité à l’octroi des crédits immobiliers pour permettre à nos clients de réaliser leur projet immobilier.

Un arrêt de la hausse des taux d’intérêt voire une baisse des taux seraient les bienvenus et un retour à la confiance notamment pour les primo-accédants. Jusqu’à maintenant, entre le moment où des acquéreurs cherchent un bien, font une offre et arrivent chez le notaire pour signer une promesse de vente, les taux avaient tendance à augmenter, ce qui était un vrai frein pour investir et s’investir dans le projet. 

Autre sujet difficile a été l’incidence de la loi climat et résilience qui a pénalisé tous les biens qui nécessitent des travaux de rénovation énergétique. Or votre appartement est parfois situé au dernier étage d’un immeuble dont le système de chauffage est collectif et votre action comme propriétaires n’est pas facile voire impossible pour changer les choses. Le coût des matériaux et la contrainte sur la mise en location d’un investissement immobilier a freiné de nombreux investisseurs. Il faudrait revoir les systèmes de notation du DPE.

2024 pourrait être le tournant où les clients retrouvent le chemin de la confiance et l’envie d’avoir un projet immobilier : chez Étude Lepic, nous sommes prêts pour les accueillir !

(Re)découvrez aussi les bonnes résolutions d’Adrien Martinez, associé-gérant du cabinet LM4 Conseil et Patrimoine et de Xavier Bardeau, directeur ERA Immobilier des agences Mathis et Malteries à Strasbourg.
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Restez à l'écoute de votre prospect pour mieux comprendre ses besoins
Business
Votre comportement face au prospect peut faire toute la différence dans votre profession d’agent immobilier. À vrai dire, un peu de psychologie, de chaleur humaine et d'expertise feront de vous un...
Image
Les résolutions de Xavier Bardeau
Business
En ce début d’année 2024, on prend tous des résolutions. Quelles sont celles des pros de l’immobilier, confrontés à un marché changeant ? C’est ce qu’on a voulu savoir. Premier à se prêter volontiers...