Mandat exclusif ou mandat simple : que choisir ?

Julien Perrache
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Pour vendre votre bien dans les meilleurs délais, vous avez fait appel à une agence. Sage décision ! Ce professionnel vous offrira un accompagnement d’exception tout au long du processus de vente. Toutefois, vous avez un doute sur le choix du mandat. Simple ou exclusif ? Pour vous aider, voilà les avantages et les inconvénients des deux contrats.

Image
Un couple discute avec un agent immobilier
En moyenne, vous pourrez vendre votre bien 2 fois plus vite avec un mandat exclusif.
Sommaire

Mandat de vente : kesako ?

Le mandat de vente est obligatoire pour confier la vente de votre bien immobilier à un professionnel. Mais un mandat, qu’est-ce que c’est exactement ? C’est un contrat bilatéral passé entre le vendeur propriétaire et le professionnel de l’immobilier (agence, mandataire, etc.).

Pour satisfaire les besoins des vendeurs, les agences immobilières proposent généralement trois types de mandats de vente :

  • Le mandat simple. Vous confiez la vente de votre bien à plusieurs agences, mais vous pouvez également rechercher un acheteur et traiter directement avec lui sans avoir recours à l’agence.
  • Le mandat exclusif. Vous confiez votre bien à une seule agence qui a l’exclusivité et vous renoncez à le vendre par vos soins.
  • Le mandat semi-exclusif. Ce type de mandat est très peu utilisé. Une seule agence est aux commandes, toutefois, vous conservez la possibilité de vendre en direct. C’est en quelque sorte un compromis.

Choisir le mandat exclusif pour booster la vente de votre bien

En signant ce mandat, vous accordez l’exclusivité de la vente à un agent immobilier pendant trois mois (renouvelables). L’agent mandaté est donc le seul à pouvoir vendre votre bien sur la durée du mandat. Il n’a pas de concurrents, sa motivation aura donc un impact positif sur son efficacité. Son objectif : vendre le plus vite possible, au prix que vous aurez acté ensemble. Parmi ses prérogatives, figure l’estimation au juste prix de votre bien. Cette étape importante aura un impact sur la vente en termes de délai de vente. En mandat exclusif, l’agent peut vous proposer des services premium : un photographe pour réaliser des prises de vues de qualité, la réalité virtuelle, du home staging, etc. Bien sûr, vous bénéficiez de son réseau pour la commercialisation de votre bien. À noter : un bien en exclusivité est moins fréquent sur le marché, ce qui rassure les acheteurs, qui seront moins tentés de négocier. D'après une étude Opinion Way et Meilleurs Agents, en 2018, 77 % des ventes avec mandat exclusif sont réalisées en moins de 3 mois. Contre seulement 55 % des ventes via un mandat simple !

Le mandant (celui qui donne mandat) a l’obligation de respecter la clause d’exclusivité induite par le mandat exclusif. Dans le cas contraire, il risque le versement d’indemnités forfaitaires, précisées dans le contrat.

Bon à savoir

Avant de signer le contrat, étudiez bien les clauses pour connaître vos obligations envers l’agence. Généralement, un mandat exclusif vous engage pour une durée minimale de 3 mois avec un préavis de 15 jours en cas de rupture. Si cela est trop engageant pour votre projet, vous pouvez en discuter avec votre agent pour réduire ce délai.

Choisir le mandat simple pour plus de souplesse

Plus souple qu’un mandat exclusif, avec le mandat simple, vous pouvez confier la vente de votre bien à plusieurs agences. Vous pouvez également le vendre directement, à condition que votre acheteur ne soit pas entré en contact avec l’agence d’abord. C’est l’agence qui réalise la vente qui perçoit les honoraires. L’agent immobilier fait signer un bon de visite à chaque acheteur potentiel. Ce document est une double sécurité. Il vous prouve que le professionnel fait son possible pour vendre votre bien dans le cadre de son mandat. Il informe l’acheteur (et vous-même) que pendant une certaine durée (jusqu’à 24 mois) vous ne pouvez pas vendre directement votre bien à cette personne. Si vous réalisez cette vente, vous devrez verser les honoraires à l’agence.

Le principal inconvénient du mandat simple est la surexposition de votre bien sur de nombreux sites, ce qui peut donner l’impression qu’il a du mal à se vendre. D’autre part, si les professionnels font toujours leur maximum pour réaliser la vente de votre bien, leur implication est plus forte dans le cadre du mandat de vente exclusif.

Le saviez-vous ?

Si vous réalisez une vente directe, vous devez informer les agences mandatées de l’identité de l’acquéreur au-delà de la durée du mandat (en fonction des clauses du contrat du mandat, certains peuvent aller jusqu’à 24 mois). La vente est validée sans commission à verser si l’acheteur n’était pas « enregistré » dans une de ces agences.

Avant de signer un mandat de vente…

Voilà ce qu’il faut savoir…

Plusieurs informations doivent paraître dans un mandat de vente :

  • l’identité des signataires (le propriétaire vendeur et le professionnel),
  • leurs coordonnées (adresses, etc.),
  • la désignation du bien à vendre,
  • son prix,
  • le montant des honoraires du mandataire,
  • la durée du mandat,
  • les moyens mis en œuvre par le mandataire pour vendre.

L’agent immobilier qui vous accompagne doit avoir une carte officielle de « transaction sur immeubles et fonds de commerce ». Le nom et l’adresse de l’organisme qui le garantit financièrement sont précisés comme son numéro de carte d’agent immobilier et le lieu de sa délivrance. Sans oublier son numéro d’inscription au registre des mandats.

Si le mandat simple vous laisse une plus grande liberté, le mandat exclusif est lui synonyme d’efficacité. En moyenne, vous pourrez vendre votre bien 2 fois plus vite en mandat exclusif qu’en mandat simple.

Vous vendez votre bien ? Faites vous accompagner gratuitement par un conseiller immobilier
Cet article vous a été utile ?
0
0

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Travailleurs de la construction installant l’isolant
Vendre
En immobilier, il y a des mots désagréables à l'oreille : « amiante », « mérule » ou encore « termites ». Ils font pourtant partie du vocabulaire du marché de l'ancien. Comment traiter le problème de...
Image
couple sur un canapé en train de regarder leur ordinateur
Vendre
Vendre ou ne pas vendre, telle est votre question ? On vous aide à trouver la réponse. On va faire simple en allant à l'essentiel : quand, combien et comment. Allez, suivez le guide, c'est par ici !