Encadrement des loyers : quelles perspectives à Bordeaux ?

Karin Scherhag 24 aoû 2022
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ça y est, l'encadrement des loyers est effectif à Bordeaux. Suffisant pour calmer la frénésie ? En deux ans, les loyers ont y augmenté de plus de 4% !
Image
Bordeaux encadrement loyers
Sommaire
Alors que Bordeaux vient à son tour d’adopter le dispositif d’encadrement des loyers, une étude de Meilleurs Agents révèle que plus de six annonces de location bordelaises sur dix ne respectent pas les seuils de référence. L’encadrement permettra-t-il de faire baisser les loyers dans la capitale girondine ? Permis par la loi ELAN (Évolution du logement, de l'aménagement et du numérique), l'encadrement des loyers est un dispositif visant à limiter l'augmentation des loyers dans les zones tendues. Instauré à Paris il y a trois ans, il a pour l'heure des conséquences assez mitigées, selon une étude de Meilleurs Agents réalisée en juillet 2022.  Découvrez l'étude complète de Meilleurs Agents. Dans la capitale, 47% des annonces de location ne respectent toujours pas les seuils fixés.

Encadrement des loyers : à Bordeaux, 62% des annonces hors des clous

Qu'en sera-t-il à Bordeaux ? La ville girondine a à son tour adopté en juillet dernier l'encadrement pour freiner la frénésie des loyers. Depuis juillet 2020, les prix des locations y ont en effet augmenté de 4,2% en moyenne. Et selon l'étude du leader de l'estimation immobilière en ligne, 62% des annonces mises en ligne avant l’application de la loi sont au-dessus des nouveaux seuils de référence.
Image
encadrement des loyers Bordeaux
Le montant du dépassement s’élève ainsi à 200 euros par mois en moyenne, soit 2 400 euros par an. “À Bordeaux, l’encadrement vient s’appliquer dans un contexte de hausse des loyers très marquée. Il faudra suivre cette dynamique dans les mois à venir avant de pouvoir constater un effet réel et durable sur les loyers", souligne Barbara Castillo-Rico, responsable des études économiques chez Meilleurs Agents. 
Image
Barbara Castillo Rico, Responsable des études économiques chez Meilleurs Agents
Barbara Castillo Rico, responsable des études économiques chez Meilleurs Agents
Une annonce dépassant les plafonds autorisés n’est pas forcément dans l’illégalité : la loi autorise les bailleurs à demander un “complément de loyer” si le logement dispose de qualités particulières non prises en compte par l'encadrement. 
Sur le même sujet : 
Méthodologie : Étude Meilleurs Agents réalisée en juillet 2022 à partir des annonces de locations non meublées et meublées publiées par des agences immobilières à Paris, entre le 1er juillet 2020 et le 1er juillet 2022, dans la Plaine Commune entre le 1er juin 2021 et le 1er juin 2022, à Montpellier entre le 1er juillet 2021 et le 1er juillet 2022 et à Bordeaux entre le 15 juillet 2021 et le 1er juillet 2022 (plus de 18 000 annonces étudiées). Les loyers de référence majorés disponibles par quartier à Paris, par ville (à l’exception de Saint-Denis découpée en deux) dans la Plaine Commune, à l’IRIS à Montpellier et Bordeaux et par type de bien en vigueur depuis respectivement les 1er juillet 2020 et 2021, le 1er juin 2021, le 1er juillet 2022 et le 15 juillet 2022 sont utilisés. Meilleurs Agents compare ce loyer de référence au loyer affiché dans l’annonce afin de déterminer la part d’annonces respectant ou non l’encadrement des loyers et le dépassement.
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
A la une !
Image
Immobilier : tout ce qui change en 2024
France
Qui dit nouvelle année, dit aussi nouvelles mesures pour l’immobilier. Revalorisation du PEL. Reconduction du PTZ. Évolution des aides à la rénovation énergétique. Extension géographique de l...