Où acheter à Lyon ?

21 sep 2020
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
À mi-chemin entre la mer et la montagne, Lyon, la capitale des Gaules, se veut une ville discrète. Au-delà de son centre historique classé au patrimoine de l’Unesco, on dénombre de projets de rénovation urbaine favorisant circulations douces et éco-quartiers. Alors est -il intéressant d’acheter à Lyon ?
Image
1

Sommaire

À mi-chemin entre la mer et la montagne, Lyon, la capitale des Gaules, se veut une ville discrète. Elle préserve ses richesses, disent les habitants. Au-delà de son centre historique classé au patrimoine de l’Unesco, on dénombre plusieurs projets de rénovation urbaine favorisant circulations douces et éco-quartiers. Sans oublier un taux de chômage assez faible (7 % avant Covid) et un tissu économique fort permettant un climat propice à l’immobilier. Dans ce contexte, est-il intéressant d’acheter à Lyon ? Que vous soyez investisseur ou particulier, découvrons ensemble les dessous immobiliers de la Ville des Lumières.  

1. Un marché de l’immobilier en plein boom

Image
2
Sur les 12 derniers mois, les prix de l’immobilier à Lyon ont progressé de 6,9%, la plus forte évolution parmi les grandes villes françaises. D’ailleurs, les prix de l’immobilier lyonnais ont presque doublé en 5 ans (45%). Cette hausse des prix, conjuguée à une légère remontée des taux d’intérêt en sortie de confinement, impacte significativement le pouvoir d’achat immobilier des ménages (43 m²). Il est l’un des plus faibles de France après Paris, Cannes et Nice. Quant au délai de vente, il est en moyenne de 43 jours, l’un des plus courts en France. Un marché dynamique qui ne peut faire que des Heureux vendeurs !  

Le saviez-vous ?

Lyon a bénéficié d’une hausse de + 6, 9% des prix immobiliers jusqu’en juillet 2020 (source Meilleurs Agents).
Image
Thomas Lefebvre, directeur scientifique de Meilleurs Agents
Thomas Lefebvre, directeur scientifique de Meilleurs Agents.
Bénéficiant d’une forte attractivité, les prix de l’immobilier à Lyon se sont littéralement envolés depuis cinq ans ! Cette hausse se fait ressentir sur le pouvoir d’achat immobilier des Lyonnais (43m²). Pour les douze prochains mois, Meilleurs Agents attend une stabilisation des prix compte tenu de la dégradation de l’emploi à cause de la crise sanitaire et du rapport de force entre l’offre et la demande qui s’équilibre.
Une chose est certaine actuellement : les prix de l’immobilier ne vont pas s’effondrer dans la ville, ni dans les environs. L’attractivité économique de l’agglomération booste le marché. Bien sûr avec la Covid, l’emploi va être impacté, comme partout, ainsi que l’activité de certaines entreprises. Mais les acteurs locaux estiment que la métropole peut sortir renforcée de la crise actuelle.
Image
Carte_Lyon (1)

Quel est le prix d’un appartement ou d’une maison à Lyon ?

Le prix au m² d’un appartement Au 1er septembre le prix moyen est estimé à 4 980 € le m². Bien évidemment en fonction des zones, le prix peut varier entre 3 500 € le m² et 6 438 € le m². Le prix au m² d’une maison La facture est plus élevée pour acquérir une maison. Si le prix moyen au m² s’affiche à 5 528 €, il faut débourser plus de 7 300 € dans les secteurs les plus recherchés, là où l’offre est très faible. Les quartiers les plus accessibles proposent des biens à partir de 3 774 € m². Du simple au double pour résumer : ainsi chacun peut trouver le bien qui correspond à son enveloppe budgétaire. N’hésitez pas à rechercher les prix des dernières ventes réalisées  ici .

2. Une métropole attractive et dynamique

Image
3
Lyon a toujours été une ville industrielle. Deuxième bassin économique de France, la cité des Gones attire non seulement les entreprises high et biotech mais aussi les étudiants, d’où une énergie et vitalité ressenties un peu partout. Industries pharmaceutiques, chimiques, automobiles côtoient aujourd’hui des entreprises de la communication et de l’informatique. Sanofi-Pasteur ou encore Biomérieux sont des symboles dans la ville. Et le pôle universitaire est considéré comme l’un des dix meilleurs Européens ! La métropole lyonnaise profite de ses atouts naturels et est un véritable nœud de communication. Paris est à 2h et Marseille à 1h40 en TGV, Genève à 150 km... En plus du TGV, un aéroport international offre des liaisons directes avec les grandes villes européennes notamment. Cette situation est idéale pour le travail mais aussi pour s’oxygéner. Imaginez l’escapade du week-end pour dévaler les pistes du côté de Chambéry, s’offrir un aller-retour sur la Côte d’Azur... Plus proches, les Monts d’or, les Monts du Lyonnais ou le Parc de Miribel-Jonage vous permettent des sorties nature à la journée pour petits et grands.

Le saviez-vous ?

L’animation de la ville passe par une vie de quartier assez dense mais aussi des événements à renommée nationale : la Biennale de la danse et de l’art contemporain, les Nuits de Fourvière, la Fête des Lumières en décembre... Tous attirent chaque année des milliers de visiteurs assurant ainsi de belles rentrées financières pour la métropole.
Côté transports en commun, la ville de Lyon dispose de quatre lignes de métros, 6 lignes de tramway, 2 lignes de funiculaires et une vingtaine de lignes de bus et sans compter les vélos en libre-service…
Image
infographie_lyon_infographie_lyon_plus cheres
Image
infographie_moins cheres

Le saviez-vous ?

Le métro lyonnais circule à partir de 4h30 du matin.

 3. Balade dans une ville... de quartiers

Image
4
Les points de repère géographiques à Lyon ? Deux fleuves traversent la ville (le Rhône et la Saône), trois collines la surplombent et le centre-ville se trouve sur la presqu’île. Vous avez entendu parler de la basilique Notre-Dame perchée au sommet de Fourvière, des pentes de la colline de la Croix-Rousse ou de la colline de la Duchère au nord-est. Vous connaissez peut-être de nom les gares de Part-Dieu, de Perrache, des Brotteaux, le stade de foot de Gerland... Ce ne sont finalement que des noms de quartiers car la ville se découvre au travers de ses multiples lieux imbriqués dans 9 arrondissements. Et comme il n’est pas simple de s’y retrouver, n’hésitez pas à faire appel à un agent immobilier expert du secteur.

Pour trouver un agent immobilier sur Lyon

Le saviez-vous ?

La ville de Lyon possède 5 kms de pistes cyclables, voies piétonnes et espaces verts le long des 2 fleuves.
L’esprit « vie de village » vous attire ? Dirigez-vous vers le quartier de la Croix Rousse (4e), de Monchat (3e) à proximité de la gare TGV de la Part-Dieu, de la place Saint Louis (7e). Faites un tour également à proximité du quartier des Brotteaux et de sa gare historique, dans le « quartier bourgeois » de la ville. Dans ce 6e arrondissement, vous déambulez entre hôtels particuliers et immeubles haussmanniens. Ici se trouve le meilleur lycée public de Lyon, le lycée du Parc proche du Parc de la Tête d’Or. Avec ses 22 ha, ce parc est le poumon de la ville, véritable aimant pour les amoureux de nature. Attention le budget indispensable pour vous loger dans tous ces secteurs sera dans la fourchette haute des prix ! Vos recherches portent sur les quartiers Ainay, Gratte Ciel, Saint Just et Monplaisir ? Votre investissement financier sera identique. Sachez que le prix du m² explose dans l’hyper centre urbain chic, confirment les professionnels de l’immobilier. Le quartier de la Guillotière, très cosmopolite et animé, peut révéler de belles surprises en termes de prix, tout comme le Quai de Pierre Scize ou le Cours d’Herbourville. À titre d’exemple, un 2 pièces de 36,18 m² à proximité des quais du Rhône et de la préfecture était proposé à 217 000 €, soit 5 998 € le m². Il a fait l’objet d’un compromis en septembre chez notre agence partenaire Cesar & Brutus. Ainsi, pour trouver un prix au m² plus abordable, il faut s’éloigner de la Presqu’île, direction Gerland, quartier qui profite d’un boom du tertiaire mais aussi Debourg (7e), Vaise (9e), ou encore Grand Trou (8e). Vous êtes très sensible à l’environnement ? Découvrez le récent éco-quartier des Confluences (2e) avec son cadre de vie très attrayant. L’ambition est ici de réduire l’empreinte écologique de ses habitants tout en privilégiant leur qualité de vie au quotidien. Nul doute que ce projet fasse des petits dans l’avenir, avec la nouvelle municipalité écologiste aux manettes depuis les élections du printemps.    

Pour connaître les prix immobiliers de Lyon

Quitter Lyon intramuros ? Voici quelques recommandations de Laetitia Jauze , chasseur immobilier sur Lyon de Mon chasseur Immo.
Image
Lyon
Laetitia Jauze, chasseur immobilier de Mon chasseur Immo.

Dirigez-vous vers le quartier Gratte-Ciel à Villeurbanne, Tassin pour sa proximité avec Lyon 5, Irigny pour son côté village de Provence à proximité immédiate de Lyon, ou Genas à l’est, très bien desservi pour rallier rapidement Lyon ou l’aéroport de Saint Exupéry. Craponne reste plus accessible budgétairement que Tassin tout en offrant une très bonne desserte en bus et un centre-ville très riche.
Si vous cherchez un chasseur immobilier, contactez l’équipe lyonnaise de Mon chasseur Immo. Un appartement de 67 m² (2 chambres) à Villeurbanne (moins de 9 km du centre de Lyon), au dernier étage d’un immeuble de 2006 avec une petite terrasse a fait l’objet d’une offre à 247 000 € cet été, soit un prix au m² de 3 687 € (agence partenaire César & Brutus).
Image
0 (1)
Amaury du Port de Loriol de l’agence immobilière de César et Brutus
Les bons plans sont les secteurs d’avenir ou en pleine mutation qui profitent d’un accès rapide à Lyon ou d’une bonne desserte TCL (Transports en commun à Lyon). On peut citer Oullins avec l’arrivée du métro, Villeurbanne, Part-Dieu, Villette, Léon Blum. Un peu plus loin, toujours à l’est, la côte des villes comme Saint Priest, Meyzieu et Décines flambe ! Et n’oublions pas le secteur des Monts d’Or, toujours unanimement apprécié.
Pour exemple, avec une vue imprenable sur les bords de Saône, une maison au style chalet savoyard, de 122 m² habitables comprenant 6 pièces (5 chambres) sur 2500 m² de terrain, en pleine nature à Couzon au Mont D’or est proposée actuellement à 464 542 €. Dans le contexte actuel, une maison avec de l’espace, à moins de 13 km de Lyon, que demander de plus...
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
French