Earth Hour : 60 minutes pour repenser nos modes de consommation

05 mar 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Le 25 mars à 20h30 : « Éteins la lumière, pense aux ours polaires ! » C’est ce que feront des millions d’individus, dans un peu plus de 190 pays, lors de l’Earth Hour, cet évènement mondial en faveur de la sauvegarde de la Terre. L’occasion de revenir sur ce rendez-vous incontournable. De comprendre l’impact pour la planète si tout le monde se prête au jeu. En plus, on vous partage quelques idées pour rendre le moment unique, car de l’obscurité peut parfois jaillir la lumière…

Image
Le 25 mars 2023, éteignons la lumière pendant 60 minutes
Le 25 mars, faisons tous un geste pour la planète en éteignant la lumière pendant 60 minutes.

Sommaire

Qu’est-ce que « Earth Hour » ?

« Earth Hour ». Vous en avez déjà entendu parler ? Sans aucun doute. Mais comme l’évènement n’a lieu qu’une fois par an, votre mémoire vous fait peut-être défaut. Ce qui suit devrait vous mettre sur la voie. 

Earth Hour (une heure pour la Terre en français) est une mobilisation citoyenne, annuelle et internationale, dont l’objectif est de sensibiliser sur le changement climatique et les problèmes environnementaux. Haaa, ça y est, ça vous revient ! 

Créé par la WWF (World Wild Fund for Nature) en 2007, la manifestation consiste à éteindre les lumières partout, au même moment, et pendant 60 minutes. De Paris à Sydney, de Tokyo à Kampala, de Honolulu à Cali, de Roseau à Londres, plus de 7 000 villes jouent le jeu aujourd’hui. Les plus grands monuments comme la Tour Eiffel, l’Opéra de Sydney ou la Burj Khalifa de Dubaï sont littéralement plongés dans le NOIR ! 

Earth Hour 2023

Pour la 17e édition, le rendez-vous est fixé au samedi 25 mars 2023, à 20h30. Déjà de nombreux pays ont annoncé leur intention d’y participer. 

Pour convier vos proches et diffuser l’info, les réseaux sociaux comme Twitter, Facebook et Instagram, sont d’excellents relais. Les hashtag #EarthHour et #Connect2Earth sont à utiliser massivement. Selon la WWF, en 2020 ils auraient généré plus de 3 milliards d’impressions. 

Pourquoi Earth Hour ?

Bien sûr, le mouvement Earth Hour relève plus du symbole car 1 heure pour la terre, même 2, ne suffiraient pas à sauver la planète

En revanche, c’est l’occasion d'impliquer massivement les individus et les pouvoirs publics sur la question climatique. De redéfinir les actions à mener pour la sauvegarde de notre environnement, désormais si fragile. « Éteindre les lumières pour éclairer les consciences » soulignent les membres de la WWF. 

Se demander « pourquoi », nous permet de faire un état des lieux de la planète. Selon la WWF France :

  • 69 % de la biodiversité animale a décliné en moyenne entre 1970 et 2018.
  • 43 millions d’hectares de forêts ont été perdus entre 2004 et 2017.
  • 190 % correspond à l’augmentation de notre empreinte écologique, ces 50 dernières années.
  • 65 %, c’est l’augmentation du taux de fonte des glaces en 30 ans (plus de 28 000 tonnes depuis 1994).

Quel impact pour la planète si tout le monde joue le jeu ?

À l’échelle mondiale, la coupure des lumières et des appareils électriques pendant seulement une heure permet une économie de centaines de milliers de tonnes de CO2, selon le magazine Géo. C’est une nouvelle encourageante, car si nous changeons nos habitudes de consommation, nous pouvons donc inverser la tendance. 

L’autre impact de la manifestation réside dans la prise de conscience collective. Qu’il s’agisse de la protection de la forêt, des effets néfastes de la pollution lumineuse, ou de l’importante de la sauvegarde de la biodiversité : de nombreux sujets sont mis sur la table. 

D’ailleurs, suite à Earth Hour, plusieurs projets en faveur de l’environnement ont vu le jour : 

  • En 2013, suite à la manifestation, l’Ouganda a lancé un projet dont le but était de restaurer 2 700 hectares de forêt perdue, avec 250 000 arbres plantés. 
  • En 2014, une plateforme de crowdfunding Earth Hour Blue a été lancée pour collecter des fonds en faveur de la transition énergétique dans plusieurs pays. 

Le saviez-vous ?

Peu connue du grand public, la pollution lumineuse des grandes métropoles nuit gravement à de nombreuses espèces animales dont les rythmes biologiques sont fortement perturbés. Pour l’homme, le constat n’est pas moins alarmant : horloge biologique déréglée et troubles du sommeil de plus en plus fréquents, sous nos latitudes. 

Quelles économies pour le porte-monnaie, en éteignant une heure ?

Soyons clairs, pour un foyer, éteindre les lumières pendant 1 heure, ne représente pas une énorme économie d’énergie. L’éclairage représente environ 10 % des dépenses énergétiques d’un ménage, contre 60 % pour le chauffage, par exemple. 

Toutefois, éteindre les lumières inutiles au quotidien, est un écogeste simple qui permet de réaliser des économies substantielles. Il faut savoir qu’ « oublier d’éteindre trois ampoules de 75 watts pendant toute une nuit consomme autant d’électricité qu’un cycle de lessive à 60 °C. » Non mais, on n’est pas à Versailles ici !

Pour être plus économe au quotidien, on peut moduler l’utilisation de l’éclairage, mais pas seulement. De nombreux autres gestes permettent d’alléger nos factures.

  • Remplacer les ampoules de la maison, car la facture peut être multipliée par 10 selon leur qualité. Aujourd’hui, le choix du roi reste l’ampoule LED, car elle a une longue durée de vie, consomme peu d’électricité et supporte bien les allumages à répétition. 
  • Dépoussiérer les ampoules offre un gain d’éclairage de 25 à 40 %.
  • Baisser le chauffage d’1 degré, permet une économie d’énergie de 7 % par an, soit l’équivalent de 165 € par an. (1)
  • Éteindre tous les appareils électriques non utilisés, ou en veille, permet une économie d’électricité d’environ 5 %, soit 50 € d’économie par an. (2)

Le saviez-vous ?

Pour aller plus loin, l’application WAG “We Act for Good" de la WWF avec le concours de l’ADEME, de la MAIF et de La Poste, vous propose un programme d’accompagnement gratuit et sur mesure pour réduire votre impact sur l’environnement.

Sous forme de défis, le  « Wagueur » choisit un sujet (énergie, alimentation, transport, zéro déchet, etc.), et il obtient des explications sur l’importance de sa mission et de nombreux conseils pour la réussir. 

Comment faire d’Earth Hour une expérience unique ?

Éteindre les interrupteurs et les appareils électriques pendant une heure, ne doit pas être une punition. À la place, cette heure peut être : 

  • Un repos pour l’esprit.
  • Un temps de réflexion pour repenser les petits gestes que vous voulez mettre en place pour la planète et pour faire des économies d’énergie. 
  • Un moment ludique, voire convivial à partager avec vos proches. 

Pour ceux qui choisissent le calme et le repos, c’est une bonne occasion de s’initier à la méditation. Pourquoi pas ? L’application Headspace peut être un bon outil pour apprendre quelques techniques et comprendre les bienfaits de cette pratique mentale. 

Vous pouvez aussi choisir d’écouter une histoire contée (sans les images) avec vos enfants, plongés dans le noir. Ils en seront ravis. 

Si vous avez la chance de posséder une lunette, c’est incontestablement le bon moment pour tenter d’observer les étoiles, car la pollution lumineuse est moindre. Partez à la recherche des constellations, partagez votre savoir avec votre entourage, tout le monde en sortira grandi et plus conscient de l’espace qui les entoure. 

Enfin, vous pouvez aussi opter pour une expérience sensorielle inédite comme une dégustation dans l’obscurité. Au restaurant, en famille ou avec vos voisins, ce peut être l’occasion de faire quelque chose de totalement nouveau. Le dîner aux chandelles fonctionne aussi. 

Le saviez-vous ?

Si vous appréciez le moment, n’hésitez pas à le prolonger quelques minutes après 21h30. En effet, lorsque toutes les ampoules se rallument simultanément, le réseau électrique est soumis à rude épreuve, ce qui peut avoir un effet contre-productif.

Si le thème de la manifestation de cette année n’est pas encore connu, nul doute que les citoyens du monde entier seront encore présents à cette 17e édition. Guidés par la jeunesse, particulièrement impliquée pour la préservation de notre planète Terre, notre seule maison. 

(1) « Source EDF – estimation août 2022 – Pour un client TRV option Base, en maison individuelle de 100 m2, en zone climatique H1, chauffée à 20°C et moyennement isolée, soit 13600 kWh de consommation. Période de chauffe du 1er octobre au 1er mai. »
(2) « Source EDF : estimation août 2022 sur la base d’une sélection d’équipements multimédia et machines, pour un client TRV option Base, avec un taux d’équipement moyen. Selon l’ADEME - « Guide pratique : réduire sa facture d’électricité » - juillet 2022 - l’ensemble des appareils en veille peut représenter jusqu’à 15 % de la facture d’électricité (hors chauffage et eau chaude). »
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
French