Jusqu’où ira la baisse des taux de crédit immobilier en 2024 ?

Christelle Privat 11 fév 2024
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Après deux ans de hausse exponentielle des taux d’intérêt, peut-on enfin compter sur une inflexion en 2024 ? La question est sur toutes les lèvres… Il faut dire qu’un tel scénario serait une bouffée d’oxygène pour les ménages, et même une bouée de sauvetage pour l’ensemble du secteur. Avec la récente stabilisation des taux intervenue en France début janvier, certains observateurs se montrent plutôt optimistes sur le sujet, mais il va sans doute falloir s’armer de patience…

Image
Un acquéreur et sa conseillère bancaire consultent les taux de crédits immobiliers
En ce début d'année 2024, les taux de crédit se stabilisent.
Sommaire

Depuis quelques semaines, les taux se stabilisent…

Ces derniers mois, les taux d’intérêt ont été le principal focus des porteurs de projets, des banques, etc. Proches de 1 % en septembre 2021, ils atteignent aujourd’hui plus de 4 % pour un crédit immobilier avec une durée d’engagement sur 20 ans. Conséquence du phénomène ? La capacité d’emprunt des ménages a été largement rognée, les acquéreurs ont perdu entre 15 et 30 % de pouvoir d’achat immobilier et les restrictions sur le crédit ont pénalisé plus de 40 % des dossiers présentés. Rien que ça !

Heureusement, depuis novembre dernier, on entrevoit les premiers signaux d’une amélioration à venir. Les taux de crédit se stabilisent enfin. Ils n’ont pas augmenté en début d’année et plusieurs établissements bancaires ont même baissé leur barème de 0,20 % en moyenne. Cerise sur le gâteau : certains dossiers, les meilleurs, ont pu bénéficier de taux à moins de 4 % ! C’est très encourageant.

Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, plusieurs signes tendent à montrer que ça va durer :

  • L’inflation a sérieusement ralenti (2,4 % en novembre 2023, selon les chiffres Eurostat).
  • En conséquence, la BCE (Banque centrale européenne) n’a pas augmenté ses taux directeurs en janvier dernier.
  • Quant au taux d’usure, il ne semble plus être un frein pour l’obtention d’un crédit. Il s’établit à 6,29 % pour les prêts de 20 ans et plus.

Pour le moment, la BCE n’augmente pas ses principaux taux directeurs

Avec la baisse de l’inflation qui semble se confirmer, la BCE n’a pas augmenté ses taux directeurs le 25 janvier dernier, lors de la dernière réunion du Conseil des gouverneurs.

« Sauf chocs supplémentaires, les taux ne vont pas continuer à augmenter », a estimé Christine Lagarde, en ce début d’année sur France 2. Toutefois, la présidente de la BCE est restée très prudente, quant aux baisses de taux d’intérêt. « Si nous gagnons la bataille contre l'inflation, c'est-à-dire si nous avons la certitude que l'inflation sera bien à 2 %, alors les taux commenceront à baisser », a-t-elle ajouté. Le 9 janvier dernier, le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a été un petit peu plus optimiste sur le sujet, considérant que sauf surprise, l’année 2024 devrait être celle des premières baisses de taux. Mais qu’elles arriveraient « sans obstination, ni précipitation ».

Le saviez-vous ?

En décembre dernier, les gouverneurs de la Réserve fédérale américaine (Fed) ont estimé qu’ils anticipaient trois ou quatre baisses de taux en 2024. L’institution de Francfort, quant à elle, préfère rester prudente et pour l’heure aucune annonce n’a été faite pour la zone euro. « Nous ne devons pas baisser la garde », a ainsi prévenu Christine Lagarde.

Quelles baisses de taux pour 2024 ?

Compte tenu des éléments mis en lumière, la patience reste le maître-mot. Et si certains observateurs anticipent des taux d’intérêt à 3 % pour la fin de l’année, la réalité sera sans doute plus mitigée avec des baisses de taux beaucoup plus contenues pour l’automne 2024.

Toutefois, il sera sans doute plus facile de négocier des prêts bancaires plus attractifs, car on observe un retour de la concurrence entre les acteurs du crédit. De plus, la stabilisation des taux, rend le marché un peu plus prévisible, ce qui amène de la confiance. Il faut également ajouter que les prix risquent de connaître une baisse significative en 2024. Ces éléments combinés devraient être en faveur des acheteurs.

Pour l’heure, tous les yeux sont rivés sur la BCE et sur ses prochaines annonces. En attendant, les acquéreurs peuvent sérieusement recommencer à se projeter.

Découvrez le prix au mètre carré dans votre zone
Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Un couple calcule sa capacité d'emprunt à la maison
Crédits immobiliers
Il y a tout juste un an, avec un salaire de 1 764 euros, vous pouviez emprunter environ 100 000 euros, en étalant votre crédit sur 20 ans. Petite devinette ! Selon vous, combien pouvez-vous emprunter...
Image
Le PTZ est prolongé jusqu'en 2027
Crédits immobiliers
Le prêt à taux zéro, PTZ, est prolongé jusqu’en 2027. Et d’une bonne nouvelle ! Ses conditions d’obtention s’assouplissent, dès 2024, pour permettre à davantage de foyers d’accéder à la propriété. Et...
Image
Le prêt familial peut vous aider à financer votre achat immobilier
Crédits immobiliers
C’est une réalité : aujourd’hui près de 40 % des dossiers bancaires reçus dépassent les 35 % d’endettement. Et sont donc refusés. Comment réaliser son rêve d’accession à la propriété dans ce contexte...