Zoom sur le chukum, le béton végétal venu du Yucatán

Brune Loupol 06 aoû 2023
Partager sur
FacebookTwitterLinkedin

Vous le savez, le retour au savoir-faire ancestral a le vent en poupe. On aime de plus en plus les matières authentiques, les techniques naturelles… C’est dans cette mouvance que s’inscrit la mise en lumière d’une tradition longtemps oubliée, née au Yucatán : le chukum.

Si vous n’en avez jamais entendu parler, restez connecté : on vous dit tout sur cette alternative naturelle au béton ciré qui débarque dans nos intérieurs.

Image
Le chukum, béton végétal - Meilleurs Agents
Le chukum pourrait rapidement révolutionner nos intérieurs. ©Getty
Sommaire

Qu’est-ce que le chukum ?

  • Une résine naturelle

À la base, le chukum ou Havardia albicans est le nom d’un arbre de la région du Yucatán au Mexique. Quel rapport avec le sujet ? Pas si vite ! On y vient.

C’est de l’écorce de cet arbre qu’est extraite une résine à partir de laquelle on fabrique le chukum : un matériau naturel, fongicide, imperméable et très résistant.

Concrètement, on prend la résine et on la mélange avec le calcaire de la région.

Résultat : on obtient un enduit écologique et durable, naturellement teinté grâce aux tanins qui lui donnent sa jolie couleur beige rosée.

  • Une alternative au béton ciré

Ahh le béton ciré, on l’a tant aimé. Et puis on a découvert qu’il n’était pas si parfait, notamment car il est toxique au moment de la pose. Et qu’une fois sec, il laisse l’eau s’évaporer créant ainsi des fissures peu esthétiques.

La bonne nouvelle, c’est que ces inconvénients pour le moins rédhibitoires n’existent pas avec le chukum. Eh oui, il est naturel, éco-responsable et ultra solide.

Et en plus, il se marie parfaitement avec le bois, le verre ou le métal. Côté couleurs, sa teinte naturellement beige rosée s’harmonise aussi bien avec du noir qu’avec des couleurs douces. Bref, il a tout pour plaire. D’ailleurs, vous l’aimez déjà, non ?

Pourquoi on veut tous du Chukum

  • Parce qu’il est éco-responsable

Le chukum est issu d’une source renouvelable. Premier bon point. En moyenne, chaque arbre coupé pour en extraire la résine engage cinq replantations.

Son entretien ne nécessite pas de produits chimiques et sa durabilité participe à réduire les déchets de construction. Ne cherchez plus, il a tout bon !

  • Parce qu’il est très résistant

Il n’y a qu’à regarder les constructions Mayas toujours intactes pour le constater !

Si vous voulez un revêtement totalement imperméable qui peut être utilisé aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur et qui résiste parfaitement dans le temps, le chukum est un choix idéal.

  • Parce qu’il est facile à entretenir

Pour l’entretenir et le protéger des éléments, oubliez les produits artificiels et les couches de finition synthétiques.

En fait, le chukum ne nécessite aucun entretien particulier, et surtout pas de produits chimiques. Utilisez seulement des produits sains et non acides. Un coup d’aspirateur et un nettoyage à l’eau suffisent. Pratique et naturel, que demander de plus ?

  • Parce que son résultat est "waouh"

Si vous aimez le béton ciré, vous allez adorer le chukum. Avec lui, vous aurez le même résultat authentique avec une finition non homogène et un aspect artisanal qui lui donnent un look qu’on adore. Et tout cela, sans les inconvénients d’usure avec le temps.

En plus, sa couleur sublime s’accorde parfaitement avec de nombreux styles de déco intérieure : design contemporain, bohème ou plus traditionnelle.

Combien coûte le chukum ?

Évidemment cela dépend de la surface prévue et du type de projet. Un plan de travail intérieur n’aura pas le même prix qu’un bassin extérieur. En moyenne, il faudra compter environ 60 euros/m2.

Pour avoir une idée précise du budget à prévoir, n’hésitez pas à demander un devis personnalisé auprès d’un professionnel tel que Biorésine, principal importateur de chukum en France.

Estimez gratuitement votre bien en 2 min

4 façons d’utiliser le chukum chez vous

  • En revêtement de façade, de sol ou d’escalier

En réalité, le chukum peut être adopté dans toute la maison, du sol au plafond. Si son étanchéité fait qu’il est surtout utilisé pour les pièces d’eau, il donne un aspect très doux et esthétique aussi bien au salon qu’aux chambres, à l’intérieur comme à l’extérieur.

  • Pour votre cuisine

Imaginez une cuisine au look brut, épurée comme dans les magazines de déco tout en étant facile à vivre au quotidien et à l’épreuve du temps. En optant pour des plans de travail et un sol en chukum, à vous la sérénité d’un revêtement facile à entretenir, étanche et sain. Parfait pour une cuisine ! Alors oubliez tout de suite le marbre ou le bois et craquez pour le chukum.

  • Pour votre salle de bains

S’il y a bien une pièce où on a envie d’une ambiance apaisante c’est la salle de bains. Le chukum, tel un revêtement caméléon, se marie à tous les styles. Le seul mot d’ordre pour un résultat réussi : jouer sur une palette de tons et de matériaux naturels. Misez sur le verre, la pierre, le bois brut et des couleurs plutôt neutres.

Enfin, vous allez pouvoir dire adieu aux moisissures et développement de salpêtre. À la clé : une pièce plus saine mais aussi moins de temps passé à nettoyer (et évidemment moins de produits chimiques à utiliser).

  • En revêtement de piscine ou de bassin

Avec le chukum, barbotez en toute sérénité ! Il surpasse le ciment et le béton ciré qui nécessitent des vernis de protection pour résister à l’eau. Et en plus il ne s’abîme pas avec le temps et préserve la qualité de l’eau. Comment ? En limitant naturellement la formation d’algues.

La cerise sur le gâteau : il donne de jolis reflets verts et bleutés à l’eau, lui conférant ainsi un air de lagon à la maison !

Cet article vous a été utile ?

Pouvez-vous nous préciser pourquoi ? (facultatif)

Partager sur
FacebookTwitterLinkedin
Plus de conseils
Ces articles peuvent vous intéresser
A la une !
Image
Déco de Noël : les règles en copro
Tendances
Décembre est là et vous voilà en train de déballer boules et guirlandes. Si à la maison vous pouvez tout vous permettre, avez-vous carte blanche dans le hall de l’immeuble, sur votre balcon ou vos...
Image
6 astuces pour passer un été sans clim
Tendances
L’été s’installe et le thermomètre s’affole. Seulement, pour des raisons écolo ou budgétaires, vous refusez d’installer une clim à la maison. Alors, comment supporter les chaleurs estivales ? Voici 6...